Nouveau pas pour tenter de destituer Trump

Etats-UnisMalgré les réticences de certains élus, la commission judiciaire de la Chambre des représentants devrait déterminer s'il convient d'initier une procédure d'«impeachment» contre le président.

En parallèle, les démocrates ont annoncé l'ouverture d'une enquête sur des soupçons de pression exercées sur l'Ukraine par la Maison Blanche.

En parallèle, les démocrates ont annoncé l'ouverture d'une enquête sur des soupçons de pression exercées sur l'Ukraine par la Maison Blanche. Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Les démocrates du Congrès américain ont franchi lundi un nouveau pas en vue de l'ouverture possible d'une procédure de destitution de Donald Trump, une option qui divise toujours l'opposition à un peu plus d'un an de la présidentielle.

La puissante commission judiciaire de la Chambre des représentants, aux mains des démocrates, devrait formaliser jeudi l'ouverture d'une enquête destinée à déterminer s'il convient d'initier une procédure d'«impeachment» contre le président, a déclaré lundi son président Jerry Nadler.

La commission, qui mène déjà depuis plusieurs mois des investigations sur Donald Trump, inscrira pour la première fois noir sur blanc ces enquêtes dans le cadre légal prévu pour destituer un président.

Ses membres devront se prononcer sur une résolution qui clarifie les «procédures» à suivre afin de «déterminer s'il convient de recommander un vote de destitution contre le président Donald Trump».

Large champ pour l’enquête

Selon Jerry Nadler, l'enquête des parlementaires aura un large champ. Elle portera d'abord sur les pressions exercées par Donald Trump sur l'enquête sur les ingérences russes dans la campagne présidentielle de 2016, afin de déterminer s'il s'est rendu coupable d'entrave à la justice.

La commission s'intéressera également au possible conflit d'intérêt lié aux recettes des hôtels et propriétés de Donald Trump depuis son entrée à la Maison Blanche.

Enfin, elle se penchera sur le versement d'argent pour acheter le silence d'anciennes maîtresses présumées de Donald Trump lors de la campagne de 2016 qui pourrait représenter une violation des lois sur le financement des campagnes électorales.

Réticence

Depuis des mois, les démocrates s'interrogent sur l'opportunité de lancer une procédure de destitution, sachant que la majorité républicaine au Sénat la condamne quasi certainement à l'échec. La cheffe des démocrates, Nancy Pelosi, reste réticente à cette idée par crainte que les discussions au Congrès n'occultent les débats de fond de la campagne pour 2020.

Le camp de ceux qui soutiennent le lancement de cette procédure ne cesse toutefois de croître et depuis cet été, la majorité des élus démocrates à la chambre basse s'y sont ralliés.

En parallèle, les parlementaires démocrates ont ouvert lundi un nouveau front contre l'administration Trump en annonçant l'ouverture d'une enquête sur des soupçons de pression exercées sur l'Ukraine par la Maison Blanche.

Ils soupçonnent Donald Trump et son avocat personnel Rudy Giuliani d'avoir insisté pour que ce pays fournisse des éléments à charge contre le fils du favori à la primaire démocrate Joe Biden qui a longtemps eu des intérêts dans une compagnie gazière ukrainienne. (afp/nxp)

Créé: 09.09.2019, 18h51

Articles en relation

La procédure de destitution de Trump a été rejetée

Etats-Unis Suite à des propos xénophobes visant des élues démocrates, le président américain était visé par une procédure de destitution de la Chambre des représentants. Plus...

Destituer Trump? «C'est prématuré»

Etats-Unis La démocrate Nancy Pelosi estimait jeudi que la destitution du président américain pouvait avoir des répercussions contre son camp. Plus...

Destitution de Trump: 10 millions de signatures

Etats-Unis Plus de dix millions de signatures pour demander la destitution de Trump ont été présentées jeudi à Washington. Plus...

Deux initiatives lancées pour destituer Maudet

Genève Une initiative permettant la destitution de membres du Conseil d'Etat et une autre visant directement Pierre Maudet ont été lancées à Genève. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

L'actualité croquée par nos dessinateurs partie 7

Paru le 21 septembre 2019
(Image: Valott?) Plus...