Nouvel attentat à Kaboul, l'EI revendique

AfghanistanAu moins 13 personnes sont mortes jeudi, quand un kamikaze s'est fait exploser près d'un groupe de policiers, dans la capitale afghane.

Kaboul a été le théâtre de nombreux attentats-suicide récemment.

Kaboul a été le théâtre de nombreux attentats-suicide récemment. Image: AFP

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

Le bilan de l'attentat-suicide, qui a secoué Kaboul jeudi soir, a été revu en hausse à 13 morts, selon des responsables vendredi. Tous les morts étaient des policiers, de même que 16 des 18 blessés. Le précédent bilan de cette attaque revendiquée par le groupe Etat islamique (EI) était de 11 morts et 25 blessés.

«Un assaillant kamikaze s'est fait exploser (...) près d'un groupe de policiers qui tentaient d'assurer la sécurité d'une manifestation», a déclaré à l'AFP un porte-parole du ministère de l'Intérieur, Nasrat Rahimi.

L'attentat s'est produit en marge d'une manifestation organisée après la mort d'un commerçant lors d'une opération de police visant des trafiquants d'alcool et de drogue, selon un responsable ayant requis l'anonymat.

2017, année meurtrière

Ce nouvel incident survient une semaine après un attentat suicide contre un centre culturel chiite de Kaboul, qui a provoqué 41 morts et 84 blessés, faisant suite à une attaque le jour de Noël contre une antenne des services de renseignements afghans de la capitale, dans laquelle six personnes avaient été tuées.

L'EI, arrivé en 2015 en Afghanistan et qui multiplie les attentats dans le pays, avait déjà revendiqué ces deux attaques. Les attentats se succèdent à Kaboul, faisant de la capitale l'un des endroits les plus dangereux du pays. Le 31 mai, un camion piégé y avait tué 150 personnes et blessé environ 400 autres.

Malgré des mesures de sécurité en hausse, les groupes armés continuent de mener des attaques. Mercredi, l'agence de renseignement afghane a annoncé avoir arrêté une cellule de 13 membres de l'EI qui préparaient «une série de grosses attaques terroristes» dans la ville.

L'année 2017 avait été particulièrement meurtrière pour les civils afghans, avec un nombre de victimes qui s'annonce parmi les plus élevés depuis la chute des talibans en 2001 et l'arrivée d'une coalition internationale menée par les Etats-Unis, partie en 2014. Plus de 8.000 civils ont été tués ou blessés du fait du conflit sur les neuf premiers mois de l'année dernière, selon la mission de l'ONU en Afghanistan (Manua).

Les 11.418 victimes - dont quelque 4.500 tués - recensées en 2016 constituaient déjà un record depuis que l'ONU recense le pertes civiles en 2009.

(ats/nxp)

Créé: 04.01.2018, 19h55

Articles en relation

Attentat à Kaboul: «Tout le monde hurlait et pleurait»

Afghanistan Au moins 41 personnes ont été tuées et 84 blessées jeudi près d'un centre culturel chiite dans un attentat revendiqué par l'EI. Plus...

Attentat suicide à Kaboul, l'EI revendique

Afghanistan Au moins six civils ont été tués lundi dans une attaque à la voiture piégée près d'un bureau des services de renseignements situé dans la capitale afghane. Plus...

L'EI attaque un centre de formation militaire

Afghanistan Des hommes armés ont pris d'assaut un centre d'entraînement militaire à Kaboul. Ils ont été tués par les forces de police. Plus...

Il se fait exploser devant une réunion politique

Kaboul L'EI a revendiqué un attentat à la bombe à Kaboul, faisant au moins 10 morts. Plus...

Un ado se fait exploser à Kaboul: des morts

Afghanistan De nombreuses personnes auraient été touchées par une forte déflagration, après l'attentat-suicide d'un jeune garçon. L'EI a revendiqué l'attaque. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

L'actualité croquée par nos dessinateurs partie 6

Publié le 24 septembre 2018.
(Image: Bénédicte?) Plus...