O.J. Simpson va être libéré par anticipation

Etats-UnisL'ex-star de football américain a passé neuf ans derrière les barreaux pour un vol à main armée. Il pourrait être libéré le 1er octobre.

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

Après neuf ans derrière les barreaux pour sa participation à un vol à main armée, l'ex-star de football américain O.J. Simpson a obtenu jeudi sa libération anticipée, nouvel épisode de la saga d'un homme qui fascine l'Amérique.

L'avocat d'O.J. Simpson, Malcom LaVergne a dit avoir douté jusqu'au bout des chances de son client d'obtenir une libération conditionnelle. «M. Simpson est évidemment un personnage qui divise. Il est très, très aimé, mais il est aussi méprisé par beaucoup de gens», a-t-il dit.

Mais la commission des libérations conditionnelles de l'Etat du Nevada a voté à l'unanimité et O.J Simpson, 70 ans, pourrait retrouver la liberté dès le 1er octobre de cette année.

«C'était un crime grave. Vous méritez d'avoir été envoyé en prison» a tonné Tony Corda l'un des membres de la commission, avant d'accorder son vote en faveur d'une libération anticipée estimant que l'ancien sportif s'était bien conduit en prison et l'absence de condamnation criminelle antérieure.

«Merci!»

Célèbre dans le monde entier pour avoir été acquitté du meurtre de son ex-femme et de l'ami de cette dernière après un procès retentissant et ultra-médiatisé, O.J. Simpson avait été condamné en 2008 à une peine de neuf à 33 de prison dans une autre affaire de vol à main armée.

A l'annonce de la décision, le prisonnier a murmuré «merci!» et a affiché son soulagement, adressant des sourires et des signes de la main à son avocat et à sa fille avant d'être ramené dans sa cellule. «J'ai fait mon temps» avait auparavant plaidé O.J. Simpson par vidéoconférence depuis sa prison de Lovelock (Nevada), au cours d'une audience retransmise en direct par les grandes chaînes d'informations américaines.

«Si j'avais fait preuve d'un meilleur jugement à l'époque, rien de tout cela ne serait arrivé», a poursuivi M. Simpson à propos du vol à main armée de deux marchands de souvenirs sportifs.

Fascination persistante

En septembre 2007, il s'était rendu en compagnie de cinq complices - dont deux étaient armés - dans un hôtel-casino de Las Vegas pour dérober des souvenirs sportifs. L'ex-athlète a affirmé qu'il essayait simplement de récupérer ces objets qui lui avaient été volés par les deux vendeurs spécialisés dans ce type de marchandises qui ont été agressés par le groupe. Mais sa version n'avait pas convaincu un jury de Las Vegas.

En 2013, il avait toutefois obtenu une liberté conditionnelle concernant certains volets de sa sentence. La commission a examiné jeudi les condamnations restantes.

O.J. Simpson a bénéficié du témoignage de l'une des victimes du vol de 2007, Bruce Fromong, qui a plaidé jeudi en sa faveur. «Il est temps de lui donner une seconde chance. Il est temps pour lui de rentrer chez lui avec sa famille, ses amis. C'est un homme bon qui a fait une erreur», a-t-il dit à l'audience.

Né à San Francisco le 9 juillet 1947, O.J. Simpson est devenu célèbre dans les années 1970 grâce à ses performances au sein de l'équipe des Buffalo Bills. Séduisant, charismatique, il a conservé une popularité immense bien après sa retraite de la NFL en 1979, poursuivant notamment une carrière d'acteur.

Procès retentissant

Mais le 12 juin 1994, son ex-femme Nicole Brown - ils ont été mariés de 1985 à 1992 - est découverte morte à Los Angeles dans une mare de sang, au côté de son ami Ronald Goldman, lui aussi sauvagement assassiné.

Après une poursuite en voiture de plusieurs heures, suivie en direct par des millions de téléspectateurs, il est arrêté par la police. Au terme d'un procès à grand spectacle retransmis pendant neuf mois en direct à la télévision, un jury de Los Angeles l'acquitte. Cette décision provoque une vague d'indignation aux relents de racisme, car l'ex-joueur est noir et les deux victimes étaient blanches.

Son acquittement au pénal ne l'a pas empêché d'être reconnu responsable de leur mort lors d'un procès civil en 1997. Il a été condamné à payer plus de 33 millions de dollars à leurs familles, ce qu'il n'a jamais fait.

Si son emprisonnement a écarté l'ex-joueur du feu des projecteurs, la fascination qu'il suscite reste bien vivace. La série de presque huit heures qui lui a été consacrée, «O.J.: Made in America», a reçu en février l'Oscar du meilleur documentaire. (afp/nxp)

Créé: 20.07.2017, 21h13

Articles en relation

O.J. Simpson peut-être bientôt libre

Etats-Unis L'ex-footballeur américain emprisonné depuis neuf ans comparaît ce jeudi devant une commission qui pourrait lui rendre la liberté. Plus...

O.J. Simpson libéré en octobre?

Etats-Unis En prison depuis 2007, l'ancienne star du football américain va savoir jeudi s'il va être libéré sous conditions. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

L'actu croquée par nos dessinateurs, partie 4

La mort, lundi, dans l'explosion de sa voiture, de la journaliste maltaise Daphne Caruana Galizia a provoqué une immense émotion en Europe. Le fils de la victime a accusé le gouvernement de complicité.
(Image: Bénédicte) Plus...