Obésité: célibat et divorce favorisés par la chirurgie

SantéSubir une chirurgie bariatrique peut avoir des effets surprenants, rapporte une étude suédoise.

Pour une personne en couple, subir une chirurgie bariatrique augmente considérablement les chances de divorce.

Pour une personne en couple, subir une chirurgie bariatrique augmente considérablement les chances de divorce. Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

Se faire opérer contre l'obésité augmente les chances de trouver un(e) partenaire quand on vit seul, mais aussi le divorce quand on est marié, selon une étude suédoise publiée mercredi.

Les chercheurs se sont penchés sur la vie amoureuse de deux populations, 1958 Suédois opérés entre 1987 et 2001, et 29'234 opérés entre 2007 et 2012.

«Nos données montrent que la perte de poids provoquée par la chirurgie bariatrique influence les relations interpersonnelles», ont écrit les auteurs dans la revue JAMA Surgery.

Plus de chance de trouver un partenaire...

«Pour les personnes obèses seules, de meilleures chances de trouver un(e) partenaire pourrait s'ajouter aux autres bénéfices de l'opération», ont-ils détaillé.

Parmi la première population, au bout de quatre ans, les personnes opérées étaient en effet 20,9% à faire état d'une nouvelle relation ou d'un mariage, contre seulement 11,2% chez des obèses comparables non opérés. Même chose au bout de dix ans: 34,8% avec opération contre 19,4% sans opération.

...ou divorcer

«L'incidence accrue du divorce ou de la séparation après la chirurgie bariatrique pourrait être associée à une hausse de tension dans des relations déjà vulnérables ou à des améliorations qui donnent aux patients le courage de mettre fin à des relations qui ne sont pas saines», d'après les auteurs.

Avec l'opération, le risque de divorce ou de séparation pour un(e) obèse augmentait en effet de 54% parmi la première population, et de 74% parmi la seconde.

«Bien que la plupart des patients (...) et de leurs partenaires fassent état d'une qualité globalement accrue ou stable de la relation, les partenaires de patients opérés disent parfois se sentir jaloux ou moins utiles», ont remarqué les chercheurs.

Ces derniers ont souligné que leurs conclusions n'étaient prouvées que pour la Suède, et qu'il restait à savoir si ces résultats pouvaient «être généralisés à d'autres pays et cultures». (afp/nxp)

Créé: 28.03.2018, 21h11

Articles en relation

#Girther, Trump serait-il obèse?

Etats-Unis Sur les réseaux sociaux, nombreuses sont les personnes qui estiment que le médecin de la Maison Blanche a menti sur la taille ou le poids du président. Plus...

La «junk food» rend la jeunesse obèse

Chine De plus en plus d'enfants et adolescents sont trop gros, selon une étude publiée mercredi, qui pointe du doigt l'adoption de la nourriture occidentale. Plus...

Dans 10 ans, 20% de la planète sera obèse

Inquiétude Une nouvelle étude montre que 13% des adultes sont obèses à travers le monde. A ce rythme, 20% seront concernés en 2025. Plus...

La rédaction sur Twitter

Restez informé et soyez à jour. Suivez-nous sur le site de microblogage

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

L'actualité croquée par nos dessinateurs partie 6

Publié le 20 septembre 2018.
(Image: Bénédicte) Plus...