Oeufs contaminés: la Belgique savait dès juin

AlimentationLe problème des oeufs contaminés par un insecticide, le fipronil, qui peut être toxique pour l'homme, était connu.

Des résidus de fipronil ont été décelés dans des œufs importés en Suisse.

Des résidus de fipronil ont été décelés dans des œufs importés en Suisse. Image: AFP

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

Les autorités belges ont appris début juin qu'il y avait «un problème» dans des élevages dû à la contamination d'oeufs par un insecticide. Elles ont toutefois gardé le secret en raison d'un enquête judiciaire pour «fraude» en cours, ont-elles expliqué samedi.

«Nous sommes au courant depuis début juin qu'il y avait potentiellement un problème de fipronil dans le secteur avicole», a déclaré Katrien Stragier, une porte-parole de l'Agence belge pour la sécurité de la chaîne alimentaire (Afsca), à la télévision flamande VRT.

«Nous avons alors immédiatement démarré une enquête et nous avons également informé le parquet parce qu'il s'agissait d'une possible fraude. A partir de là le secret de l'instruction a commencé à prévaloir», a-t-elle assuré. «Nous comprenons que les gens se posent des questions sur la santé publique et essayons de leur répondre».

L'Allemagne hausse le ton

Des oeufs ont également été retirés des supermarchés belges, par précaution, dans l'attente de résultats, mais dans une bien moindre mesure qu'aux Pays-Bas et en Allemagne, où les rappels ont porté sur plusieurs millions d'oeufs provenant d'élevages néerlandais.

Berlin avait haussé le ton vendredi soir. «J'attends des autorités compétentes qu'elles élucident (ce dossier) rapidement et minutieusement. En particulier la Belgique et les Pays-Bas en ont ici l'obligation», a dit le ministre de l'Agriculture Christian Schmidt au quotidien Bild. «Quelqu'un a clairement procédé avec une énergie criminelle pour frelater (des oeufs) avec un produit interdit», a-t-il insisté.

Traces d'insecticide

Les oeufs retirés sont suspectés de contenir des traces d'une molécule insecticide, le fipronil, utilisée au mépris de la réglementation européenne pour éradiquer le pou rouge dans les élevages. Des résidus de fipronil ont également été décelés dans des œufs importés en Suisse, a indiqué vendredi l'Office fédéral de la sécurité alimentaire et des affaires vétérinaires (OSAV).

En grande quantité, le fipronil est considéré comme «modérément toxique» pour l'homme par l'Organisation mondiale de la santé (OMS). Il est interdit dans l'élevage destiné à la consommation, mais peut être utilisé sur les animaux de compagnie par exemple.

Selon les médias belges et néerlandais, la société néerlandaise mise en cause, ChickFriend, aurait acheté son désinfectant dans le nord de la Belgique, auprès de la société Poultry-Vision. Mais l'avocat de cette dernière société a affirmé à la télévision néerlandaise qu'elle n'est pas responsable de l'utilisation potentiellement frauduleuse du produit. (ats/nxp)

Créé: 05.08.2017, 15h20

Articles en relation

Oeufs d'importation retirés de la vente en Suisse

Suisse Aldi Suisse, Migros et Coop ont retiré vendredi tous les oeufs d'importation de ses rayons par mesure de sécurité. Plus...

Aldi retire tous les oeufs en Allemagne

Scandale sanitaire Par mesure de précaution, le groupe a retiré tous les oeufs après le scandale des millions d'oeufs néerlandais contaminés par un insecticide. Plus...

Alerte aux oeufs à l'insecticide en Allemagne

Alimentation Des centaines de milliers d'oeufs, commercialisés dans des supermarchés allemands, ont été contaminés par un produit toxique. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

L'actu croquée par nos dessinateurs, partie 4

La caisse maladie demande aux thérapeutes de revoir leurs tarifs à la baisse «pour correspondre aux conditions du marché». Si tel n'est pas le cas, leurs prestations ne seront pas remboursées. Paru le 23 août.
Plus...