Ottawa sollicite des alliés pour parler avec Ryad

Moyen-OrientL'Allemagne et la Suède ont été approchées, toutes deux ayant subi les foudres de l'Arabie Saoudite pour avoir critiqué son bilan en matière de droits humains.

Le prince héritier Mohammed bin Salman et la ministre canadienne des Affaires étrangères ont démarré un bras de fer.

Le prince héritier Mohammed bin Salman et la ministre canadienne des Affaires étrangères ont démarré un bras de fer. Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

Le Canada a discrètement cherché conseil et soutien auprès de certains de ses alliés, dont l'Allemagne et la Suède, pour tenter de résoudre la crise sans précédent dans ses relations avec l'Arabie saoudite, a indiqué jeudi à l'AFP une source gouvernementale. Les deux pays ont aussi subi ces dernières années les foudres de Ryad pour avoir critiqué son bilan en matière de droits humains.

Selon un haut responsable gouvernemental ayant requis l'anonymat, la ministre canadienne des Affaires étrangères Chrystia Freeland a échangé avec ses homologues allemand et suédois. Elle a cherché à savoir comment ces pays étaient parvenus à régler leurs différends et leur a aussi demandé leur soutien, a ajouté le haut responsable.

Ottawa prévoit également de contacter les Emirats arabes unis et le Royaume-Uni, qui entretiennent de solides liens historiques avec Ryad. Le royaume saoudien avait créé la surprise lundi en annonçant l'expulsion de l'ambassadeur du Canada, en rappelant son ambassadeur et en gelant tout nouveau commerce ou investissement avec ce pays après la dénonciation par Ottawa de l'arrestation de militants saoudiens des droits de l'homme. (ats/nxp)

Créé: 09.08.2018, 22h04

Articles en relation

Ryad durcit le ton, Trudeau s'obstine

Diplomatie Alors que le Canada et l'Arabie saoudite sont en froid, Justin Trudeau refuse de s'excuser tandis que Ryad menace de nouvelles sanctions. Plus...

Le torchon brûle entre Ryad et Ottawa

Diplomatie L'Arabie saoudite a expulsé l'ambassadeur canadien et rapatrié le sien en réplique aux critiques quant à la répression d'opposants. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.