Plus de 30 enfants meurent de malnutrition

NigeriaTrente-trois enfants sont morts en deux semaines dans un camp du nord-est du Nigeria, après avoir été chassés par Boko Haram.

L'horreur se poursuit dans les camps pour les enfants.

L'horreur se poursuit dans les camps pour les enfants.

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

L'ONG Médecins sans Frontières (MSF) a précisé avoir mis en place une aide d'urgence pour les déplacés de ce camp, situé à Bama, autrefois deuxième ville de l'Etat de Borno, devenue un centre humanitaire. «Beaucoup d'enfants sont dans un état critique quand ils arrivent, et leur condition empire dans le camp, par manque d'assistance et de soins», explique MSF dans un communiqué. «Ils meurent de malnutrition», a précisé Lisa Veran, porte-parole de MSF à Paris.

Depuis avril 2018, plus de 10'000 personnes sont arrivées à Bama, indique l'ONG. «L'aide fournie n'a pas suivi l'augmentation du nombre des déplacés qui continuent d'arriver chaque jour. Le camp, conçu pour un maximum de 25'000 personnes, a atteint sa capacité maximale à la fin du mois de juillet», a-t-elle souligné. (ats/nxp)

Créé: 17.08.2018, 17h29

Articles en relation

Au moins 30 morts dans des attaques criminelles

Nigeria Des hommes circulant à moto ont tué plus de 30 personnes lors d'attaques de villages ruraux, dans le nord du Nigeria. Plus...

Attaque de Boko Haram: 23 soldats disparus

Nigéria Piégés lors une embuscade tendue par le groupe islamiste, 23 soldats nigérians sont portés disparus dans le nord du pays. Plus...

Au moins 31 morts dans des attaques suicides

Nigeria Boko Haram a utilisé des fillettes pour mener des attaques suicides meurtrières dans le nord-est du Nigeria. Plus...

Sexe contre nourriture imposé par l'armée

Nigeria Selon Amnesty, l'armée nigériane et des miliciens ont violé des réfugiées en échange de nourriture, d'autres sont mortes de faim. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

L'actualité croquée par nos dessinateurs partie 6

Paru le 13 décembre.
(Image: Bénédicte) Plus...