«Pour la fourrure, on les élève dans cet enfer»

FranceL'association L214, qui avait dénoncé les conditions d'abattage des animaux en France, s'attaque désormais aux visons.


Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Promiscuité, nourriture jetée sur les cages, excréments qui s'accumulent. L'association L214 épingle les pratiques d'un élevage de visons dans une ferme à fourrure, en Vendée, en France. Ces animaux semi-aquatiques n'ont pour seul horizon que des barreaux en métal. «Pour la fourrure, on les élève dans cet enfer», dénonce L214 dans une vidéo parue jeudi. Des conditions d'existence qui les rendent malades: ils s'auto-mutilent ou deviennent agressifs envers leurs congénères.

Une trentaine de peaux sont nécessaires pour fabriquer un manteau, explique 30 Millions d'Amis. «Derrière chaque col, bonnet ou manteau en fourrure, il y a la souffrance atroce de ces millions d’animaux», dénonce Reha Hutin, la présidente de la Fondation.

En France, une dizaine d'élevage de visons existent. Plus de 100'000 animaux par an sont ainsi gazés et dépecés pour la mode.

(cbx/nxp)

Créé: 22.02.2018, 17h13

Articles en relation

L214 filme le calvaire de poussins forcés à grossir

France Video Les militants de l'association se sont introduits dans un élevage où vivent 35'000 poussins. Vidéo. Plus...

L214 diffuse des images de l'abattoir d'Houdan

Cause animale L'association de défense des animaux L214 a diffusé jeudi des images de l'abattage des cochons à l'abattoir d'Houdan, à quelques jours du procès de deux de ses militants. Plus...

Vidéo dans un abattoir: fœtus jetés à la poubelle

France L'association L214 a diffusé une nouvelle vidéo tournée à l'abattoir de Limoges. Des fœtus sont arrachés aux ventres des vaches. Plus...

Nouvelle vidéo dénonçant deux abattoirs

France Une association de défense des animaux, L214, a rendu publique mercredi une vidéo dénonçant des mauvais traitements envers les animaux. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.