Près de 1250 Yéménites autorisés à rester

Etats-UnisEn raison du conflit au Yémen, Washington a autorisé jeudi 1250 ressortissants de ce pays à rester jusqu'en mars 2020 aux USA.

Manifestation de Yéménites à New York le 2 février 2017.

Manifestation de Yéménites à New York le 2 février 2017. Image: AFP

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

Quelque 1250 Yéménites pourront rester aux Etats-Unis jusqu'en mars 2020 après la décision jeudi du gouvernement américain de prolonger leur statut de protection temporaire. Cette prolongation les préserve ainsi d'une potentielle expulsion vers leur pays ravagé par la guerre et une grave crise humanitaire.

La ministre américaine de la Sécurité intérieure, Kirstjen Nielsen, a indiqué que ces Yéménites, autorisés à rester aux Etats-Unis après l'expiration de leur visa en raison du conflit faisant rage dans le pays de la péninsule arabique, seraient en mesure d'y séjourner pour au moins 18 mois supplémentaires, jusqu'au 3 mars 2020.

Elle justifie cette décision, dans un communiqué du ministère de la Sécurité intérieure, par «les circonstances exceptionnelles et temporaires» frappant toujours le Yémen. Dans le cadre de sa politique de «tolérance zéro» envers l'immigration illégale, l'administration Trump a revu l'ensemble de ses programmes de statut de protection temporaire, destinés principalement aux étrangers ne pouvant pas rentrer chez eux en raison de guerres ou de catastrophes naturelles.

«Groupes terroristes»

Le ministère de la Sécurité intérieure a retiré au cours des 18 mois ce statut à plusieurs centaines de milliers de personnes originaires du Nicaragua, du Soudan, du Honduras, du Népal et du Salvador.

Beaucoup d'entre eux avaient vécu pendant des années aux Etats-Unis, y fondant parfois des familles, avant que le ministère de la Sécurité intérieure ne juge l'an dernier, séparément, que l'amélioration de la situation dans leurs pays respectifs ne justifiait plus leur maintien aux Etats-Unis.

Depuis l'intervention au Yémen, en mars 2015, d'une coalition militaire sous commandement saoudien en soutien au gouvernement, le conflit y a fait près de 10'000 morts et provoqué, selon l'ONU, «la pire crise humanitaire au monde», avec des millions de personnes au bord de la famine.

Le département d'Etat américain a de nouveau conseillé jeudi aux citoyens américains de ne pas se rendre au Yémen en raison du conflit et de la menace permanente que font planer les «groupes terroristes». (ats/nxp)

Créé: 06.07.2018, 00h36

Articles en relation

Pause dans l'offensive sur Hodeida

Yemen Afin de donner une chance à la médiation de l'ONU, les Emirats arabes ont suspendu leurs opérations sur le port yéménite. Plus...

Les rebelles houthis déterminés à résister

Yémen Les rebelles résistent toujours aux forces loyalistes. Les combats ont lieu sur la grande artère menant au port de Hodeida. Plus...

Un aéroport stratégique nettoyé des rebelles

Yémen Les forces progouvernementales yéménites ont repris le contrôle de l'aéroport de la grande ville côtière de l'ouest du pays Hodeida. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

L'actualité croquée par nos dessinateurs partie 6

Publié le 21 septembre 2018.
(Image: Valott) Plus...