Prison ferme pour provocation sur Telegram

FranceLe condamné a également été reconnu coupable de consultation habituelle de sites djihadistes.

La messagerie cryptée Telegram est désormais surveillée de près en France.

La messagerie cryptée Telegram est désormais surveillée de près en France. Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

Le tribunal correctionnel de Paris a condamné vendredi à 4 ans de prison, dont deux ans fermes, un homme accusé d'avoir incité un correspondant à commettre un attentat via Telegram, la messagerie cryptée souvent utilisée par les djihadistes. Cette peine se veut exemplaire. La France opte aussi pour une sécurité renforcée dans les transports publics.

L'individu a également été reconnu coupable de consultation habituelle de sites djihadistes pour s'être abonné à une chaîne revendiquée par l'Etat islamique sur ce réseau. Son maintien en détention a été prononcé.

«C'est une décision d'une sévérité qui se veut exemplaire, mais qui est totalement inadaptée et en inadéquation avec la réalité du dossier», a déclaré à la presse son avocat, Me Martin Méchin.

Le parquet avait requis sa condamnation à quatre ans de prison dont 18 mois avec sursis avec mise à l'épreuve.

Sous le surnom «Echo Alpha Tango», cet homme de 29 ans a échangé début 2016 avec deux correspondants sur la messagerie cryptée. Il lui est reproché d'avoir incité le premier à se rendre en Syrie pour y mener le djihad armé, et d'avoir proposé au second, aux «problèmes psychologiques manifestes», de commettre des attentats en France.

Sécurité renforcée à la RATP et la SNCF

Alors que la France est toujours sous état d'urgence, des agents de la RATP et de la SNCF pourront travailler armés et en tenue civile à compter de samedi en vertu d'un décret paru vendredi au Journal officiel.

A la RATP, les salariés en question seront opérationnels dans les semaines à venir, a appris vendredi l'AFP. Ils doivent au préalable être recrutés parmi les agents les plus expérimentés du Groupe de protection et de sécurisation des réseaux, puis formés à ce mode spécifique d'intervention.

A la SNCF, on indique qu'«il y aura un jour des missions de cette nature-là mais sans doute d'ici la fin de l'année. Il faut un agrément, que nous n'avons pas à l'heure actuelle, et également former les agents, ce qui est entamé mais n'a pas encore abouti.»

Le décret précise que les agents de sécurité seront aussi autorisés à procéder à des «palpations de sécurité» dans le cas de «circonstances particulières liées à l'existence de menaces graves pour l'ordre public, notamment à l'entrée des gares ou des trains».

Depuis avril déjà, ces personnels sont autorisés à réaliser des «inspections visuelles» et à fouiller les bagages des voyageurs. Les agents de sécurité de la RATP procèdent à environ 25 contrôles de ce type par jour. (ats/nxp)

Créé: 30.09.2016, 20h40

Articles en relation

Propagandistes de l'EI arrêtés en Europe

Terrorisme Les autorités espagnoles ont annoncé mercredi les arrestations en Espagne, Allemagne et Belgique de cinq membres présumés d'une cellule terroriste. Plus...

Plus de 200 djihadistes français morts en zone de combat

Terrorisme Le décompte des responsables antiterroristes concernent les décès «connus» en Syrie et en Irak. Le chiffre pourrait être plus important. Plus...

Un ado soupçonné de préparer un attentat arrêté

France Le mineur de quinze ans avait fait état sur la messagerie cryptée Telegram «d'un passage à l'acte avec une arme blanche». Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

L'actu croquée par nos dessinateurs, partie 5

La drague au parlement fédéral (paru le 16 décembre 2017)
(Image: Valott) Plus...