Ramallah bouclée après la mort de deux Israéliens

CisjordanieDeux Israéliens ont été tués jeudi à proximité d'une colonie en Cisjordanie. Le Hamas revendique. Israël a bouclé Ramallah.

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Deux Israéliens ont été tués jeudi dans une attaque à l'arme à feu près d'une colonie israélienne en Cisjordanie, territoire palestinien occupé par Israël, a indiqué l'armée. Deux autres personnes ont été blessées, selon les secours. L'armée israélienne a annoncé avoir bouclé Ramallah.

Une porte-parole de l'armée a confirmé la mort de deux Israéliens sans corroborer des informations selon lesquelles l'attaque visait des soldats israéliens. L'identité des victimes et du ou des attaquants n'était pas connue dans l'immédiat.

L'armée israélienne a ensuite annoncé avoir bouclé Ramallah, siège de l'Autorité palestinienne. Elle a aussi envoyé plusieurs bataillons d'infanterie supplémentaires en Cisjordanie occupée.

Regain de tension

«Le terroriste s'est enfui en voiture vers Ramallah dont toutes les entrées et les sorties ont été bouclées», a déclaré à des journalistes un porte-parole de l'armée, le lieutenant-colonel Jonathan Conricus. «Nous déploierons plusieurs bataillons d'infanterie supplémentaires en Cisjordanie pour mener des opérations défensives et offensives».

Plus tôt jeudi matin, des témoins cités par la presse israélienne ont dit avoir vu un homme descendre d'un véhicule et ouvrir le feu puis prendre la fuite. L'attaque est survenue sur la grande route qui traverse la Cisjordanie du nord au sud.

Cette attaque est au moins la troisième à l'arme à feu en l'espace de deux mois en Cisjordanie. Elle survient quelques heures seulement après que l'armée israélienne a annoncé avoir abattu deux Palestiniens impliqués selon elles dans des attaques qui ont causé la mort de trois Israéliens en Cisjordanie occupée, et fait craindre un regain de violences.

Le Hamas revendique

La branche armée du Hamas a revendiqué jeudi deux attaques qui ont tué trois Israéliens en Cisjordanie, promettant que l'Etat hébreu ne connaîtrait «ni sécurité, ni stabilité» dans ce territoire palestinien occupé.

Les Brigades al-Qassam, la branche armée du mouvement islamiste qui contrôle Gaza, a annoncé la mort de deux de ses «combattants» dans un communiqué, tués dans la nuit par les forces israéliennes: Achraf Naalwa, auteur d'une attaque à Barkan qui a tué début octobre deux Israéliens, et Salah Omar Barghouthi, qui a blessé le 9 décembre à l'entrée d'Ofra sept Israéliens, parmi lesquels une femme enceinte dont le bébé est décédé mercredi. (afp, ats/nxp)

Créé: 13.12.2018, 12h45

Galerie photo

Proche Orient: un siècle de conflit entre Israël et Palestine

Proche Orient: un siècle de conflit entre Israël et Palestine Le conflit israélo-palestinien a pris naissance à la fin du XIXe siècle. De la déclaration Balfour promettant la création d'un Foyer national juif à la reconnaissance par Donald Trump de Jérusalem comme capitale d'Israël.

Articles en relation

Jérusalem: un assaillant blesse deux policiers

Israël L'attaque a eu lieu au moyen d'une arme blanche dans la Vieille ville de Jérusalem. L'homme a été abattu après avoir blessé deux policiers israéliens. Plus...

Israël tue un Palestinien soupçonné de terrorisme

Proche-orient Suspecté d'avoir participé à une attaque contre des civils, un Palestinien a été abattu par les forces israéliennes. Plus...

Israéliens blessés par balles en Cisjordanie

Proche-Orient Un Palestinien a ouvert le feu sur un groupe d'Israéliens en Cisjordanie, blessant six d'entre eux dont une femme enceinte. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.