«Revenge porn»: Facebook va dédommager une ado

Irlande du NordL'entreprise américaine était accusée d'avoir laissé une photo dénudée d'une jeune fille de 14 ans être publiée plusieurs fois sur le réseau social.

Le montant de l'arrangement n'a pas été communiqué.

Le montant de l'arrangement n'a pas été communiqué. Image: AFP

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

Facebook a réglé à l'amiable une affaire dans laquelle il était poursuivi pour avoir laissé publier des photos dénudées d'une jeune Nord-Irlandaise, a confirmé mercredi à l'AFP l'avocat de la jeune fille.

Pearse McDermott, qui représentait l'adolescente dont l'identité n'a pas été communiquée, a évoqué un accord confidentiel passé avec le géant américain qui va notamment «rembourser les frais de justice» engagés.

Comme de la maltraitance

La jeune fille avait entamé des poursuites au civil pour réclamer des dommages et intérêts pour négligence, usage frauduleux d'informations personnelles et infraction à la loi sur la protection des données. Lors de la procédure, ses avocats avaient même comparé l'usage de photos personnelles dénudées à de la maltraitance.

L'affaire avait été engagée en 2014, lorsque l'adolescente de 14 ans à l'époque avait signalé la publication répétée sur une «shame page» d'une photo où elle était dénudée. Le réseau social avait échoué une première fois, en septembre 2016, à faire classer le dossier, clamant avoir supprimé la photo dès son signalement.

Outils en place depuis mars 2017

Interrogé, un porte-parole de Facebook n'a pas souhaité commenter la conclusion de cet accord à l'amiable, se contentant d'évoquer son engagement en faveur d'une amélioration constante de ses services et d'une écoute des usagers.

Il a précise avoir mis en place depuis mars 2017 des outils de lutte contre les pratiques dites de «revenge porn», qui consistent à diffuser des clichés ou vidéos intimes de proches. (afp/nxp)

Créé: 10.01.2018, 20h28

Articles en relation

Facebook s'attaque au «Revenge porn»

Australie Dans le cadre d'un programme testé en Australie, Facebook va taguer les photos compromettantes de ses utilisateurs. Plus...

Le «revenge porn» sera puni plus sévèrement

Danemark Ceux qui diffuseront des images intimes risqueront à l'avenir jusqu'à deux ans de prison Plus...

Toujours plus de prédateurs sexuels sur la Toile

Criminalité L'abus sexuel d'enfant en ligne et le harcèlement sexiste, ou «revenge porn», sont en hausse sur internet, a averti mercredi Europol. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

L'actu croquée par nos dessinateurs, partie 5

Macron et la France bloquée. Paru le 21 avril 2018.
(Image: Valott) Plus...