Sarah Palin fait appel contre le New York Times

Etats-UnisLe journal avait établi un lien entre une précédente fusillade en 2011, et une publicité d'un comité de soutien à Sarah Palin.

La conservatrice américaine, Sarah Palin.

La conservatrice américaine, Sarah Palin. Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

La conservatrice américaine Sarah Palin a fait appel mardi dans son procès en diffamation contre le New York Times, une affaire jugée emblématique du droit de la presse sous Donald Trump.

Un juge new-yorkais avait débouté fin août la candidate malheureuse à la vice-présidence en 2008, qui cherche à faire condamner le journal de référence le plus critiqué par le président américain.

Dans le cadre d'un journalisme politique «libre» et «accrocheur», «il se peut que des erreurs soient commises», avait justifié le magistrat fédéral Jed Rakoff, en rejetant les poursuites intentées par Mme Palin.

Le juge faisait référence à un éditorial du New York Times publié au lendemain de l'attaque perpétrée par un déséquilibré qui avait ouvert le feu le 14 juin sur des élus républicains s'entraînant au baseball près de Washington.

Le journal avait établi un lien entre une précédente fusillade ayant visé en 2011 une élue de l'Arizona, Gabrielle Giffords, et une publicité d'un comité de soutien à Sarah Palin, dans laquelle la circonscription de Mme Giffords était désignée par un signe ressemblant à une ligne de mire.

Le New York Times avait corrigé cet éditorial non signé dès le lendemain, en reconnaissant que rien ne permettait d'affirmer que le tireur ayant grièvement blessé Mme Giffords et tué six autres personnes avait été poussé à agir par la publicité en question.

Mais Sarah Palin, ancienne gouverneure de l'Alaska et ex-gloire du Tea Party ayant soutenu Donald Trump à la présidentielle, n'en cherche pas moins depuis à obtenir une retentissante condamnation en diffamation du quotidien de New York.

Mme Palin a accusé le quotidien d'avoir publié l'éditorial en sachant pertinemment que la connexion mentionnée était infondée. Mi-août l'éditorialiste en chef du New York Times, James Bennet, avait plaidé la bonne foi du journal en étant confronté aux avocats de l'ex-gouverneure. (afp/nxp)

Créé: 21.11.2017, 21h11

Articles en relation

Revers judiciaire pour Sarah Palin

Etats-Unis La candidate à la vice-présidence américaine en 2008 avait poursuivi le «New York Times» pour diffamation. Elle a été déboutée. Plus...

Sarah Palin porte plainte pour diffamation

Etats-Unis L'ex-candidate républicaine à la vice-présidente s'est indignée d'une tribune publiée dans le «New York Times». Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

L'actualité croquée par nos dessinateurs partie 6

Publié le 18 septembre 2018.
(Image: Bénédicte) Plus...