Tempête au Népal: le bilan s'alourdit

AsieAu moins 27 personnes ont été tuées et plus de 600 ont été blessées lors d'une soudaine tempête qui a frappé dimanche le sud du pays.

Vidéo: AFP

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Un puissant orage a balayé dimanche soir le district rural de Bara - au sud de la capitale Katmandou - et ses alentours, endommageant des maisons, déracinant des arbres et renversant des poteaux électriques. Au moins 27 personnes ont été tuées et on compte plus de 600 blessées.

Des villages entiers ont été mis à terre. Dehors, des familles pleuraient la mort de leurs proches sur des routes jonchées d'arbres abattus et de débris de toits arrachés des maisons, a constaté un photographe de l'AFP sur place. Les vents ont soufflé si fort qu'ils ont renversé un bus qui transportait des passagers, selon des témoins, et fait basculer des voitures garées en extérieur.

Incapable de prévoir la catastrophe

«Notre famille discutait dehors lorsque la tempête a commencé. Nous sommes vite rentrés à l'intérieur lorsque c'est devenu plus fort», a raconté à l'AFP Shekhar Sharma, un habitant qui a perdu sa maison. «Ca n'a duré qu'une minute ou deux mais ça a tout détruit. Maintenant, les gens ici n'ont plus de nourriture ou de toit. Nous sommes très inquiets», a-t-il ajouté.

D'après le météorologue Min Kumar Aryal, cette tempête mortelle résulte d'un phénomène que le Népal était incapable de prévoir, ne possédant pas l'équipement spécialisé pour cela. «Une combinaison de vents chaud et froid a créé un tourbillon qui soufflait à une vitesse de 20 à 25 mètres par seconde», a-t-il expliqué.

Parties se mettre à l'abri dans des maisons, nombre de victimes ont été tuées ou blessées dans l'effondrement de bâtiments. D'autres ont reçu des arbres ou des poteaux arrachés. «Un homme est mort juste à côté de notre maison sous un arbre. Les gens ont des os fracturés et beaucoup souffrent de blessures à la tête», a témoigné un résident de Bara, Jay Prakash Das.

- «Il ne nous reste plus rien» -

Ram Babu Patel a lui perdu sa femme dans la tempête: «les vents ont tout emporté, ma maison et ma famille», a-t-il raconté à l'AFP. «J'étais à la maison en train de m'apprêter à dîner lorsque la tempête a frappé. C'était incroyable. Il ne nous reste plus rien.» Les secours peinaient à atteindre une partie des zones sinistrées, les axes étant parfois encombrés de débris. «Les forces de sécurité, dont l'armée, travaillent intensément depuis la nuit de dimanche pour secourir et apporter de l'aide», a déclaré Rajesh Poudel, responsable administratif du district de Bara.

Le terrain accidenté du Népal et ses infrastructures limitées font que les secouristes peinent souvent à accéder aux régions touchées par des catastrophes naturelles. Les hôpitaux locaux faisaient face à un afflux de blessés en provenance des zones affectées par le sinistre. Au moins sept personnes ont été transportées par voie aérienne jusqu'à Katmandou pour y être hospitalisées.

Fait rare à cette période de l'année

Le Premier ministre KP Sharma Oli a exprimé ses condoléances dans un tweet et assuré que son gouvernement ferait de son mieux pour le traitement des blessés. Le gouvernement provincial a annoncé la gratuité des traitements médicaux pour les blessés et le versement d'une indemnité de 300'000 roupies (2'400 euros) aux familles des personnes décédées.

Des centaines de personnes meurent chaque année dans des inondations et glissements de terrain durant la mousson au Népal. Il est cependant rare qu'une tempête au printemps, saison chaude et sèche, fasse autant de dégâts et de victimes. L'année dernière, une série de tempêtes de sable et orages avait causé plus de 220 morts en Inde voisine au mois de mai. (afp/nxp)

Créé: 01.04.2019, 02h33

Articles en relation

Un bus scolaire termine sa course dans un ravin

Népal Un terrible accident a coûté la vie à une vingtaine de personnes dans une région reculée du pays. Plus...

La bombe à retardement des lacs glaciaires

Népal Les lacs glaciaires qui se sont formés dans les montagnes himalayennes représentent un risque pour les populations. Plus...

Corps des neuf alpinistes morts récupérés au Népal

Himalaya Les sauveteurs ont récupéré les corps des alpinistes sud-coréens et de leurs guides népalais dans la montagne du Gurja, où ils ont été tués par une forte tempête. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.