Trump débloque des détracteurs sur Twitter

Etats-UnisAprès une décision de justice rendue en mai, le président américain a débloqué mercredi une partie de ses détracteurs.

Image d'illustration.

Image d'illustration. Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

Donald Trump a débloqué mercredi une série de détracteurs qu'il avait bloqués sur Twitter, semblant se plier à un jugement rendu par une juge fédérale en mai. Le président américain avait été attaqué en justice par sept personnes, qui l'accusaient d'entraver leur liberté d'expression en les empêchant de réagir directement à ses innombrables déclarations via Twitter.

Ces personnes, bloquées, ne pouvaient pas voir ses tweets ou lui écrire sur le réseau social. Le 23 mai, la juge fédérale new-yorkaise Naomi Reice Buchwald avait ordonné au milliardaire républicain de les débloquer. Le ministère de la Justice américain avait néanmoins annoncé début juin son intention de faire appel de cette décision.

«La Maison Blanche a pris des mesures pour se conformer à la décision du tribunal», a indiqué mercredi l'institut Knight de l'université Columbia, un institut spécialisé qui défend la liberté d'expression et avait assigné en justice le président au nom de ces sept utilisateurs de Twitter.

Les critiques reprennent

«Le mois dernier nous avions signalé au ministère de la Justice 41 personnes bloquées par le président sur la base de leurs opinions, et nous avons été informés du fait que beaucoup d'entre elles ont depuis été débloquées», a ajouté l'institut Knight. Knight a néanmoins précisé que d'autres individus étaient «toujours bloqués» et a appelé la Maison Blanche à «les débloquer immédiatement».

Plusieurs personnes débloquées se sont immédiatement réjouies sur Twitter, bien décidées à reprendre immédiatement leurs critiques du président américain.

Jon Wolfsthal - @JBWolfsthal - ancien responsable de l'administration Obama, a ainsi tweeté à l'intention de Donald Trump: «Merci de m'avoir débloqué, je peux maintenant vous dire ce que je pense, préparez-vous».

Donald Trump a fait de Twitter son média favori, et utilise quasi-quotidiennement le réseau social pour annoncer des mesures ou des nominations, féliciter ses supporters ou attaquer ses opposants. Son compte est suivi par quelque 54 millions de personnes. (afp/nxp)

Créé: 30.08.2018, 00h50

Galerie photo

En images, la levée de boucliers contre Donald Trump

En images, la levée de boucliers contre Donald Trump Dès son investiture le 20 janvier 2016, Donald Trump a été contesté par des manifestations dans le monde entier.

Trump attaque frontalement un journaliste derrière le scandale du Watergate

Donald Trump s'est attaqué mercredi à Carl Bernstein, un des journalistes à l'origine des révélations sur le scandale du Watergate, reprochant à ce grand nom du journalisme «d'inventer des histoires». «On se moque à travers tout le pays de Carl Bernstein le négligé, un homme qui vit dans le passé et pense comme un vieux dépravé, inventant histoire après histoire! Fake News», a écrit le président américain dans la soirée sur Twitter.

Articles en relation

Impasse avec Pyongyang: Trump accuse Pékin

Diplomatie Pour expliquer pourquoi les discussions avec Pyongyang n'avancent pas, Donald Trump accuse la Chine. Plus...

Trump met en garde les géants d'internet

Etats-Unis Le président américain a mis en garde mardi Google, Twitter et Facebook contre ce qu'il estime être un manque d'impartialité. Il leur a conseillé de «faire attention». Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.