Trump espère revoir Kim en janvier ou février

Corée du NordLe président américain a révélé que sa prochaine rencontre avec le dirigeant nord-coréen aurait certainement lieu début 2019.

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Le président américain Donald Trump a confirmé samedi qu'il espérait organiser, probablement en janvier ou février, une deuxième rencontre avec le dirigeant nord-coréen Kim Jong Un après leur sommet historique à Singapour en juin.

«Je crois qu'on va le faire (...) en janvier ou février, je pense», a dit M. Trump aux journalistes qui voyageaient avec lui à bord d'Air Force One, de retour d'Argentine où il a participé au sommet du G20.

Il a précisé que «trois endroits» étaient envisagés pour cette rencontre. Interrogé pour savoir s'il était prêt à accueillir Kim Jong Un aux États-Unis, M. Trump a répondu : «à un certain moment, oui».

«Nous nous entendons très bien. Nous avons une bonne relation», a-t-il encore dit. A Buenos Aires, M. Trump s'est entretenu samedi avec le président chinois Xi Jinping, essentiellement de leur conflit commercial. Mais selon le président américain M. Xi s'est dit d'accord pour travailler avec lui «à 100%» sur la Corée du Nord.

MM. Trump et Kim avaient engagé à Singapour, après plusieurs mois d'escalade belliqueuse, un dialogue visant à la dénucléarisation de la péninsule coréenne. Mais Pyongyang n'a effectué depuis juin que peu de gestes concrets vers l'abandon de ses programmes nucléaire et balistique.

Le secrétaire d'État Mike Pompeo devait rencontrer début novembre un haut dignitaire nord-coréen mais la réunion a été abruptement annulée, la Corée du Nord insistant sur un allègement des sanctions américaines à son encontre.

Le 16 novembre, après l'annonce par l'agence de presse nord-coréenne KCNA que M. Kim venait de superviser le test d'une nouvelle arme tactique de haute technologie, un porte-parole du département d'Etat américain avait réaffirmé que MM. Trump et Kim avaient «pris un certain nombre d'engagements sur une dénucléarisation définitive et complètement vérifiée et sur la création d'un avenir plus brillant pour la Corée du Nord».

Dénucléarisation définitive

«Nous parlons avec les Nord-Coréens de l'application de tous ces engagements», avait-il déclaré dans un communiqué. «Nous restons confiants que les promesses faites par le président Trump et par le dirigeant Kim seront tenues».

En marge du sommet du G20 à Buenos Aires, M. Trump s'est aussi entretenu vendredi avec son homologue sud-coréen Moon Jae-in. Les deux hommes ont «réaffirmé leur engagement de parvenir à une dénucléarisation définitive et totalement vérifiée» de la Corée du Nord, a dit la porte-parole du président américain, Sarah Sanders.

Ils se sont mis d'accord sur le besoin de «maintenir une vigoureuse mise en oeuvre des sanctions pour s'assurer que la RDCC comprenne que la dénucléarisation est la seule voie», a-t-elle ajouté en utilisant le nom officiel de la Corée du Nord, la République populaire démocratique de Corée.

Sanctions maintenues

Des divergences d'approche sur le dossier nord-coréen sont apparues entre Séoul et son allié américain, qui déploie 28'500 soldats en Corée du Sud pour la protéger de son voisin. Washington estime que le rapprochement initié entre les deux Corée ne doit pas aller plus vite que la dénucléarisation et martèle que les sanctions doivent être maintenues tant qu'elle ne sera pas totale.

Après le troisième sommet inter-coréen de l'année, en septembre à Pyongyang, M. Kim s'était dit d'accord pour une visite à Séoul. Les perspectives d'un quatrième sommet entre MM. Kim et Moon ont faibli depuis alors que les négociations sur la dénucléarisation du Nord marquaient le pas.

Selon le porte-parole de la présidence sud-coréenne, Yoon Young-chan, MM. Trump et Moon ont convenu durant leurs échanges qu'une visite de M. Kim à Séoul «apporterait une impulsion supplémentaire à leurs efforts conjoints pour établir la paix sur la péninsule coréenne». (ats/nxp)

Créé: 02.12.2018, 05h42

Articles en relation

Pyongyang va expulser un Américain agent de la CIA

Corée du Nord Un Américain qui aurait avoué être entré en Corée du Nord sur ordre de la CIA va être expulsé vers son pays. Plus...

Trump et Kim vont se voir «le plus tôt possible»

Nucléaire nord-coréen Le chef de la diplomatie américaine a déclaré dimanche «s'être entendu avec le président Kim pour tenir un 2e sommet USA-Corée du Nord.» Plus...

Trump promet un deuxième sommet avec Kim

Etats-Unis Le président américain Donald Trump a affirmé à l'ONU qu'un autre sommet avec le président de la Corée du Nord Kim Jong-Un aurait lieu «assez rapidement». Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

L'actualité croquée par nos dessinateurs partie 6

Paru le 18 décembre.
(Image: Bénédicte) Plus...