«Un couple homo correspond moins aux critères »

FranceUne responsable chargée des demandes d'adoption a été suspendue, dans le nord-ouest de la France, pour avoir tenu des propos «discriminatoires» envers les homosexuels.

Un couple de mères homosexuelles adoptant un enfant en Belgique. (photo d'illustration)

Un couple de mères homosexuelles adoptant un enfant en Belgique. (photo d'illustration) Image: AFP

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

Une responsable du service adoption en Normandie, dans le nord-ouest de la France, a été relevée mercredi de ses fonctions «à titre conservatoire», ont annoncé les autorités locales, à la suite de propos «discriminatoires» envers les homosexuels tenus par la fonctionnaire.

Cette dernière, Pascale Lemare, avait estimé lors d'un entretien avec une radio, qu'un couple homosexuel correspondait moins aux critères requis pour l'adoption d'un bébé en bonne santé qu'un couple hétérosexuel, provoquant de vives réactions et la saisine du Défenseur des droits afin que celui-ci enquête sur les pratiques du service de l'adoption du département.

«Je ne soupçonne nullement la moindre discrimination» de la part du Département, a déclaré de son côté la préfète de Normandie (représentante locale de l'État) Fabienne Buccio, interrogée par la presse sur cette affaire mercredi matin, avant l'annonce de cette sanction.

Mme Buccio a jugé «d'un autre temps» ces propos qui ont «entraîné des réactions justifiées». Interrogée sur les témoignages de couples homosexuels dont a fait état la radio, France Bleu, laissant entendre que la politique de Département était discriminatoire, Mme Buccio a appelé à être «prudent»: «il y a toujours des gens pour lesquels le dossier est accepté, d'autres pour lesquels on refuse, avec de bonnes raisons de le faire et derrière, cela peut être interprété différemment».

Le président du conseil départemental Pascal Martin a, lui, à nouveau condamné «très fermement les propos discriminatoires (de la fonctionnaire ndlr) qui ne reflètent en rien la politique départementale», mercredi dans un communiqué, qui rappelle qu'un audit externe du service concerné a été demandé. (afp/nxp)

Créé: 20.06.2018, 15h17

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.