Un festival belge dédié à la coupe mulet

InsoliteLe village de Boussu organise pour la première fois un festival pour la coupe mulet, coupe fétiche des années 80.

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Nostalgiques des années 1980 ou amateurs d'autodérision contents de défier la mode: des centaines de fans du «mulet» ont participé samedi en Belgique à un festival dédié à cette coupe de cheveux associant tempes dégagées et longueur dans la nuque.

Pour certains, elle rappelle le rockeur Rod Stewart, pour d'autres MacGyver, le héros de la série télévisée éponyme. Le principe est surtout de laisser libre court à «la dewanne», le délire ou la déconne en patois du Borinage, un coin de la campagne wallonne digne du «far-west belge», selon Damien Hubert, l'un des organisateurs.

C'est sur un terrain de la brasserie artisanale dont il est cofondateur, à Boussu, non loin de Mons, que se tenait le festival à l'humour «15e degré» complètement assumé. Avec ses stands de coiffeurs accueillant les courageux prêts à passer le pas.

«Affirmation de soi»

«Cette coupe c'est un état d'esprit, une déclaration d'indépendance (...) la charge symbolique c'est vraiment une affirmation de soi», a expliqué à l'AFP Damien Hubert, soulignant que l'idée du festival était venue d'un groupe d'amis musiciens ayant décidé de se «tailler le mulet» pour un clip.

«Pour être très franc, je ne suis pas sûr qu'il y ait beaucoup de gens qui aient jamais trouvé ça très très joli. On est clair là-dessus», a-t-il fait remarquer.

Les organisateurs ont revendiqué quelque 1500 participants pour ce qui était «une première en Europe». Un festival similaire a déjà été organisé en Australie.

Beaucoup de visiteurs à Boussu étaient des trentenaires ou quadragénaires nourris aux séries télé, concerts ou matchs de football des années 1980-90, époque phare de la coupe mulet.

«Quand j'étais petite, j'étais amoureuse de MacGyver, là je retourne en enfance», a plaisanté Marie Vandeville, 31 ans, entre les mains du coiffeur. Mais l'expérience du mulet ne va durer que quelques jours, assure-t-elle, «après on réégalisera». (ats/nxp)

Créé: 18.05.2019, 21h40

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

L'actualité croquée par nos dessinateurs partie 7

Paru le 19 septembre 2019
(Image: Bénédicte) Plus...