Un médecin de Genève devient Premier ministre

Madagascar Médecin formé entre Madagascar et la Suisse, Kolo Christopher Laurent Roger vient d'être nommé Premier ministre à Madagascar. Il possède toujours un cabinet de radiologie à Genève.

Des supporteurs du président malgache Hery Rajaonarimampianina

Des supporteurs du président malgache Hery Rajaonarimampianina Image: AFP

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

Kolo Christopher Laurent Roger a été nommé vendredi Premier ministre à Madagascar. Médecin formé à l'université d'Antananarivo et en Suisse, il possède un cabinet de radiologie à Genève.

Le nom de Kolo a été soutenu par 93 parlementaires, soit un nombre nettement supérieur à la majorité requise par la Constitution, a annoncé le président malgache Hery Rajaonarimampianina. Ce dernier a expliqué qu'il avait pris «beaucoup de temps» (plus de 75 jours) pour désigner le chef du gouvernement parce qu'il avait voulu être à l'écoute de tous les partis politiques.

Trente ans à l'étranger

Ayant vécu pendant trente ans à l'étranger, Kolo Christopher Laurent Roger, 70 ans, est rentré dans son pays en 2013 et a présenté sa candidature à l'élection présidentielle, mais celle-ci avait été rejetée car il ne résidait pas sur l'île dans les six mois précédant la date limite pour le dépôt des candidatures.

L'ancien chef de l'Etat, Rajoelina, avait exclu en février de briguer le poste de Premier ministre, une décision perçue comme de nature à apaiser les tensions politiques qui avaient dissuadé certains investisseurs.

En janvier, Hery Rajaonarimampianina, allié de l'ancien président Andry Rajoelina, a accédé à la présidence en promettant d'attirer les investisseurs, après avoir remporté l'élection en décembre, premier scrutin depuis le coup de force de 2009.

Une étape cruciale

Andry Rajoelina a été au cœur d'une lutte pour le pouvoir qui a alimenté des troubles durant les années consécutives au putsch.

La Banque mondiale avait annoncé que la formation d'un gouvernement était une étape cruciale et que la reprise des prêts dépendait de la désignation d'un nouveau Premier ministre. (ats/nxp)

Créé: 11.04.2014, 20h38

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.