Une centaine de moutons emportés par une rivière

NorvègeDe fortes précipitations qui ont touché le centre de la Norvège, ce week-end, mettent à mal la vie de plusieurs animaux.

«Les pompiers et la police tentent actuellement de sauver des moutons coincés entre l'eau et la terre ferme», selon la police norvégienne. (Image prétexte)

«Les pompiers et la police tentent actuellement de sauver des moutons coincés entre l'eau et la terre ferme», selon la police norvégienne. (Image prétexte) Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Une rivière en crue dans le centre de la Norvège a emporté une centaine de moutons, a annoncé lundi la police norvégienne.

Quelque 25 maisons et une maison de retraite ont aussi été isolées par la montée des eaux dans la région, a rapporté la radio publique NRK. Aucune victime humaine n'a jusqu'à présent été signalée.

«Les pompiers et la police tentent actuellement de sauver des moutons coincés entre l'eau et la terre ferme», a indiqué la police régionale de Møre et Romsdal sur Twitter.

«Il a été signalé à ce stade que plus de 100 moutons ont été emportés par les eaux» de la rivière Surna, a-t-elle ajouté.

Les éleveurs ont exprimé leur désarroi. «Il y a beaucoup de moutons qui flottent inanimés sur la rivière», a déclaré Harald Kragnes, qui pense avoir lui-même perdu une cinquantaine de bêtes, au journal Verdens Gang (VG).

Ces incidents font suite à de fortes précipitations sur la côte ouest de la Norvège au cours du weekend. (afp/nxp)

Créé: 16.09.2019, 11h34

Articles en relation

Chablais: le loup attaque des moutons peu protégés

Canton du Valais Deux attaques de loup ont été enregistrées sur la commune de Val-d'Illiez (VS). A chaque fois, les moutons n'étaient pas assez protégés. Plus...

Gigantesque randonnée de moutons

Grisons 1500 moutons sont partis mardi chercher de nouveaux pâturages au pied de la montagne du Falknis dans les Grisons. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.