«Une situation humanitaire insoutenable»

Offensive turqueLe président français et la chancelière allemande Angela Merkel ont appelé ensemble dimanche soir la Turquie à cesser son opération contre les forces kurdes en Syrie.

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

«Nous avons échangé avec le président Trump et avec le président Erdogan et nous avons passé le message clair de notre volonté commune que cette offensive cesse», a déclaré dimanche le président français, avant un dîner des deux dirigeants européens au palais présidentiel de l'Elysée à Paris.

«J'ai parlé un heure avec le président Erdogan»

«Notre conviction est que cette offensive prend le risque d'une part, et nous ne constatons d'ores et déjà sur le terrain, de créer des situations humanitaires insoutenables et, d'autre part d'aider Daech (acronyme arabe du groupe Etat islamique, ndlr) à réémerger dans la région», a ajouté Emmanuel Macron qui a convoqué pour 20H00 GMT un conseil restreint de défense sur la Syrie.

«J'ai parlé un heure avec le président Erdogan, nous devons tenir compte des intérêts et de la sécurité de la Turquie. Mais nous pensons aussi qu'il faut mettre un terme à cette invasion turque car il y a des raisons humanitaires et on ne peut pas accepter cette situation contre les Kurdes», a ajouté Angela Merkel.

«Nous ne pouvons nous permettre ni de vision ni aveuglement ni faiblesse»

«Face à cette situation, nous resterons très coordonnés, comme nous l'avons été pour signifier aux Turcs la fin de toutes nos ventes d'armes, mais également sur les initiatives à prendre dans les prochaines heures et les prochains jours», a conclu le président français.

Il a aussi appelé les Européens à s'unir dans «ce moment, européen et international difficile et parfois inquiétant». «Nous ne pouvons nous permettre ni de vision ni aveuglement ni faiblesse», a-t-il ajouté, «l'Europe ne peut s'offrir le luxe de vaines querelles, de petites disputes ou d'ajouter des crises internes aux tensions du monde qui nous affectent déjà».

Au 5e jour de leur attaque, les forces turques et leurs alliés locaux ont avancé en profondeur en Syrie dimanche, semblant en passe d'achever la première phase de leur offensive contre les forces kurdes, lâchées par Washington qui a annoncé le retrait de près de 1.000 soldats du nord syrien. Les autorités kurdes ont annoncé la fuite de près de 800 proches de djihadistes du groupe Etat islamique (EI) d'un camp de déplacés. (afp/nxp)

Créé: 13.10.2019, 20h16

Paris veut «la cessation immédiate» de l'offensive turque

La France va accentuer ses efforts pour obtenir «la cessation immédiate de l'offensive turque» contre les forces kurdes dans le nord-est de la Syrie, a déclaré dimanche la présidence française dans un communiqué. Le communiqué a été publié après une réunion du Conseil de défense et de sécurité nationale à Paris sous la présidence du chef de l'Etat d'Emmanuel Macron.

Le président Macron a déclaré que l'offensive lancée par la Turquie peut «entraîner des conséquences humanitaires dramatiques, une résurgence de Daech dans la région, et une déstabilisation durable du nord-est syrien», selon le communiqué. «La France la condamne dans les termes les plus fermes», a-t-il dit.

Articles en relation

Macron: Chirac était «un grand Français, libre»

Décès de Chirac Le président français Emmanuel Macron a rendu hommage à Jacques Chirac, décédé jeudi matin. Plus...

L'Iran rejette les accusations des Européens

Attaques en Arabie Saoudite Téhéran a vivement dénoncé le «réquisitoire irresponsable» de Macron, Merkel et Johnson sur son implication dans les attaques des raffineries de pétrole saoudiennes. Plus...

Réforme des retraites: la CGT dans la rue

France Plusieurs syndicats se sont joints à la CGT pour manifester mardi en France contre la réforme des retraites du gouvernement Macron. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.