Uni chinoise prestigieuse piratée par l'EI

Réseau informatiqueLe hacker s'est identifié lui-même comme «un pirate de l'Etat islamique».

L'université Tsinghua a été victime de cette attaque

L'université Tsinghua a été victime de cette attaque Image: DR

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

Un pirate informatique disant agir au nom du groupe Etat islamique (EI) est entré dans le réseau informatique d'une prestigieuse université chinoise, y diffusant des images de djihadistes masqués et à cheval, rapportait lundi la presse locale.

L'auteur de l'attaque a modifié des pages du portail de cours en ligne de l'université Tsinghua, les remplaçant par des versets de textes sacrés en arabe accompagnés de musique, a rapporté un journal étudiant de l'institution pékinoise.

En lieu et place de liens vers des programmes de cours et des rubriques d'informations, le site internet affichait une photo de quatre combattants cagoulés et vêtus de noir, montant des chevaux et brandissant l'étendard de l'Etat islamique, selon des copies d'écran.

Contrôle des réseaux

Le hacker s'est identifié lui-même comme «un pirate de l'Etat islamique». «Dieu est grand, je n'ai pas peur de la mort, mourir en martyr est mon but ultime», proclamait un message en arabe traduit par la presse.

L'article original publié par le journal étudiant est désormais effacé, mais avait été largement repris par les médias d'Etat, la Chine maintenant un strict contrôle d'internet destiné à effacer tout contenu sensible et à bloquer l'accès à certains sites occidentaux.

Pékin se dit victime du terrorisme international d'inspiration djihadiste, , surtout dans la région instable du Xinjiang (nord-ouest), où une frange radicalisée de la minorité ouïghoure musulmane a commis plusieurs attentats spectaculaires en Chine ces dernières années, le plus souvent à l'arme blanche et à l'aide d'explosifs artisanaux.

Serveur coupé

Pékin est accusé par ses détracteurs de discriminations culturelles et religieuses à l'égard des Ouïghours, les autorités accusant de leur côté certains militants de rejoindre des groupes djihadistes à l'étranger.

Le service chargé de la maintenance du site internet de l'université Tsinghua a refusé de confirmer l'incident à l'AFP. L'établissement avait rapidement coupé le serveur concerné après la découverte du piratage dimanche soir, selon la presse.

(afp/nxp)

Créé: 18.01.2016, 11h28

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

L'actu croquée par nos dessinateurs, partie 5

Macron et la France bloquée. Paru le 21 avril 2018.
(Image: Valott) Plus...