WhatsApp poursuit une entreprise d'espionnage

Etats-UnisWhatsApp a dévoilé mardi le responsable d'une cyberattaque survenue en mai. Il s'agit de NSO, une société israélienne spécialisée dans les logiciels d'espionnage.

L'application WhatsApp est utilisée par 1,5 milliard de personnes dans le monde.

L'application WhatsApp est utilisée par 1,5 milliard de personnes dans le monde. Image: AFP

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

WhatsApp, l'application de messagerie cryptée détenue par Facebook, a annoncé mardi avoir déposé plainte contre NSO group, une société israélienne spécialisée dans les logiciels d'espionnage accusée d'aider des gouvernements, du Moyen-Orient au Mexique, à épier des militants et des journalistes.

La messagerie avait admis en mai avoir été infectée par un logiciel espion donnant accès au contenu des smartphones. «Après des mois d'enquête, nous pouvons dire qui a mené cette attaque», déclare Will Cathcart, le patron de WhatsApp, dans un éditorial publié dans un quotidien américain. Il accuse NSO d'avoir ciblé «100 défenseurs des droits humains, journalistes et autres membres de la société civile dans le monde».

Les pirates avaient exploité une faille de sécurité en insérant un logiciel malveillant dans des téléphones, simplement en appelant les usagers de l'application, utilisée par 1,5 milliard de personnes dans le monde. (afp/nxp)

Créé: 29.10.2019, 21h24

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.