«Nous sommes abandonnés à nous-mêmes»

République du CongoDes coulées de boue à Brazzaville ont fait des milliers de sinistrés en engloutissant leurs maisons sous le sable.

Vidéo: AFP

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Au moins 3000 personnes se retrouvent sans toit après des coulées de boue et l'ensablement d'un quartier de la capitale congolaise Brazzaville. Des pluies diluviennes tombent sans répit sur le pays depuis octobre.

«J'ai enregistré les gens qui ont perdu leurs maisons. Ils sont un peu plus de 3000 et la liste a été envoyée à la mairie de Mfilou», le septième arrondissement qui administre le quartier «Ngambio la Base», a expliqué Robert Nguitoukoulou, un chef de quartier. «L'Etat ne dit rien. Nous sommes abandonnés à nous-mêmes. Le quartier n'est pas inondé, mais englouti par le sable entraîné par les eaux de pluies», s'est-il plaint.

Sur la principale avenue qui relie «Ngambio la Base» au quartier de Moukondo, le sable qui est monté jusqu'à trois mètres de hauteur a enseveli tout le bitume, ont constaté des journalistes de l'AFP. Plusieurs maisons se retrouvent avec des portes et fenêtres coincées par le sable. Elles ont été abandonnées par les occupants forcés de trouver refuge ailleurs.

De propriétaire à locataire

«Il y avait des hommes et des femmes qui étaient propriétaires ici. A cause de l'éboulement, de l'ensablement et des coulées de boue, ils ont tout perdu et sont devenus locataires loin d'ici», a affirmé un jeune de 20 ans, qui se présente sous le pseudonyme de Bolo.

Avec un groupe d'amis, tous pelles à la main, Bolo s'active à dégager le sable qui a envahi les pompes d'une station service, la seule du quartier devenue non-opérationnelle. «La station appartient à un particulier qui nous paie chacun 6000 francs CFA (10 francs suisses) par jour de travail», a témoigné Bolo.

Depuis octobre des pluies tombent sans répit sur le Congo causant de nombreux dégâts, notamment le long du fleuve Congo et de la rivière Oubangui (nord), où le gouvernement et les humanitaires tentent de venir en aide à 180'000 sinistrés. (ats/nxp)

Créé: 31.12.2019, 11h57

Articles en relation

Au Congo, 13 jeunes meurent au commissariat

Congo Après avoir nié, le gouvernement a fini par reconnaître la mort de 13 jeunes dans un commissariat de Brazzaville. Plus...

Brazzaville coupe les communications

Afrique Jugeant que les conditions pour un scrutin transparent et démocratique ne sont pas réunies, l'Union européenne a renoncé à missionner des observateurs électoraux. Plus...

Des pluies diluviennes font des dizaines de morts

RD Congo Une quarantaine de personnes ont perdu la vie à Kinshasa, en raison des pluies qui se sont abattues sur la région. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.