Passer au contenu principal

LibyeUn camion se renverse avec 300 migrants à bord

Un véhicule rempli de 300 migrants s'est renversé ce mercredi près de Bani Walid. Le bilan provisoire fait état de 23 morts.

Le drame s'est produit à 60 km de Bani Walid.(Photo Twitter)
Le drame s'est produit à 60 km de Bani Walid.(Photo Twitter)

Plus de 300 migrants, la plupart de nationalité érythréenne et somalienne, se trouvaient à bord lorsque le véhicule s'est renversé en matinée, à 60 km de Bani Walid, a précisé ce porte-parole, Hatem al-Twijer.

Le directeur de l'hôpital, Salah al-Mabrouk a indiqué qu'au moins 19 migrants avaient été tués dans l'accident, dont des femmes et un enfant. Au total, au moins 124 migrants ont par ailleurs été blessés, et 78 blessés étaient toujours hospitalisés à la mi-journée, a-t-il ajouté. Plus tôt, un porte-parole de l'hôpital, Salah al-Twijer, avait pour sa part fait état de 23 morts et 101 blessés. Il avait évoqué une situation de «crise» à l'hôpital, à la capacité limitée. «Plusieurs victimes sont soignées à même le sol», a-t-il déploré.

Plaque tournante

Bani Walid est un point de transit des migrants venant du Sahara vers les côtes libyennes d'où s'effectuent les départs clandestins en Méditerranée vers l'Europe. La ville, hors de tout contrôle des nouvelles autorités libyennes, compte une vingtaine de centres illégaux de détention ou de regroupement de migrants, selon un responsable local.

Miné par la violence et l'insécurité depuis la chute du régime Kadhafi en 2011, ce riche pays pétrolier est devenu une plaque tournante pour des centaines de milliers de migrants d'Afrique subsaharienne. Certains migrants restent en Libye et travaillent parfois plusieurs années pour pouvoir mettre de côté le prix de leur passage avant de tenter de rejoindre l'Europe à la recherche d'une vie meilleure.

Des milliers de migrants trouvent la mort dans des naufrages chaque année en Méditerranée. Des centaines d'autres meurent durant leur traversée du désert libyen depuis les frontières poreuses dans le sud.

AFP

Cet article a été automatiquement importé de notre ancien système de gestion de contenu vers notre nouveau site web. Il est possible qu'il comporte quelques erreurs de mise en page. Veuillez-nous signaler toute erreur à community-feedback@tamedia.ch. Nous vous remercions de votre compréhension et votre collaboration.