Pas d'accord en vue entre Londres et Quito

Affaire AssangeLondres et Quito n'ont pas trouvé d'accord sur le cas du fondateur de WikiLeaks lors de la rencontre de leurs ministres des Affaires étrangères jeudi à New York.

Julian Assange est réfugié depuis le 19 juin dans l'ambassade d'Equateur à Londres.

Julian Assange est réfugié depuis le 19 juin dans l'ambassade d'Equateur à Londres. Image: ARCHIVES/AFP

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

La rencontre entre les deux ministres des Affaires étrangères, pour trouver un accord sur le cas de Julian Assange, s'est déroulée en marge de l'Assemblée générale de l'ONU.

«Nous ne voyons pas de solution dans l'immédiat» sur le cas de Julian Assange, réfugié à l'ambassade équatorienne à Londres pour échapper à une extradition vers la Suède, a déclaré à la presse le chef de la diplomatie équatorien Ricardo Patiño à l'issue de sa réunion avec William Hague.

Ce dernier a quant à lui indiqué que Londres était «dans l'obligation d'extrader Julian Assange vers la Suède», selon un communiqué. «Le concept 'd'asile diplomatique', bien qu'il soit établi en Amérique latine, ne fonctionne pas dans le droit britannique», a ajouté le chef de la diplomatie britannique.

Un «sauf-conduit»

Le fondateur australien du site internet WikiLeaks est réfugié depuis le 19 juin dans l'ambassade d'Equateur à Londres afin d'échapper à une extradition vers la Suède pour une affaire de moeurs.

Il redoute d'être ensuite à nouveau extradé vers les Etats-Unis afin d'y être jugé pour la divulgation de quelque 250'000 télégrammes diplomatiques américains sur les guerres en Irak et en Afghanistan. Les avocats et défenseurs du militant de 41 ans affirment qu'il ne fera pas face à un procès juste aux Etats-Unis.

Mercredi soir, Ricardo Patiño avait estimé que la seule solution pour sortir de ce casse-tête était d'accorder un «sauf-conduit» à Julian Assange afin qu'il puisse quitter l'ambassade équatorienne. (ats/afp/nxp)

Créé: 27.09.2012, 21h34

Articles en relation

L'Équateur demande des «excuses» à l'Angleterre

Wikileaks Le ministre équatorien des Affaires étrangères estime que Londres a «porté atteinte à la souveraineté du pays» en voulant extrader Julian Assange. Plus...

Affaire Assange: la Suède exige des garanties de Washington

Demande d'extradition La loi suédoise et la Convention européenne des droits de l'Homme signée par la Suède interdisent l'extradition d'une personne vers un pays où elle encourt la peine de mort. Plus...

L'avenir de Julian Assange reste incertain

Affaire Wikileaks Les tractations diplomatiques se poursuivaient vendredi pour tenter de trouver une issue à l'affaire Julian Assange, le fondateur de WikiLeaks toujours réfugié à l'ambassade d'Equateur à Londres. Son sort reste plus qu'incertain, malgré l'asile accordé par Quito. Plus...

L'Equateur accorde l'asile politique à Assange

Affaire Wikileaks L'Equateur a accordé jeudi l'asile politique au fondateur de WikiLeaks. Une décision qui «ne change rien» pour le gouvernement britannique qui a rappelé son obligation de l'extrader vers la Suède. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.