Sans accord, Londres et l'UE perdraient beaucoup

BrexitUne étude montre que les régions les plus proches du Royaume-Uni seront les plus touchées par le Brexit. Et cela se comptera en milliards.

L'accord sur le Brexit est rejeté.

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

En cas de Brexit sans accord, la richesse produite du Royaume-Uni serait amputée de 57,3 milliards d'euros (près de 65 milliards de francs) par an, soit presque 900 euros par habitant, et celle de l'Union européenne de 40,4 milliards (près de 46 milliards de francs), révèle jeudi une étude de l'institut Bertelsmann.

«Le Brexit pourrait sérieusement endommager les fondations de la plus grande zone économique du monde et Bruxelles et Londres doivent faire tout ce qui est en leur pouvoir pour parvenir à un accord», commente Aart de Geus, le président de l'institut allemand.

Outre le Royaume-Uni, l'Allemagne (9,5 milliards d'euros) et la France (7,73) devraient compléter le podium des pays les plus touchés par le Brexit. Aucun pays de l'UE n'échappe à un effet négatif, Malte (-31 millions d'euros) et Chypre (-42 millions d'euros) étant ceux qui négocieront le mieux le départ du Royaume-Uni.

Régions les plus touchées

L'étude montre également et sans surprise que les régions les plus proches du Royaume-Uni seront les plus touchées par le Brexit, quel que soit le scenario, en raison de la hausse des prix attendus et des conséquences sur la productivité.

Les Irlandais pourraient ainsi perdre jusqu'à 720 euros par habitant dans le pire des cas. Ensuite, toutes les zones situées le long de la Manche et de la Mer du Nord, de la Bretagne aux Pays-Bas, seront les plus touchées, avec un effet qui se dissipera en s'enfonçant dans le continent.

Le scenario d'un «soft Brexit» adoucit à peine ce tableau, complète Bertelsmann qui précise qu'il s'agit d'un effet lissé sur plusieurs années et que l'impact devrait être plus élevé dans les mois qui suivront le départ.

Chaîne des valeurs affectée

Dans le cas de figure d'un Brexit avec accord, le Royaume-Uni ne perdrait plus «que» 32 milliards d'euros par an, et l'Europe 22 milliards d'euros.

A contrario, des pays comme les Etats-Unis ou la Chine tireront leur épingle du jeu en cas de Brexit. Avec le scenario sans accord, les Américains peuvent espérer enregistrer 13,2 milliards d'euros de richesses supplémentaires, contre 5,3 milliards d'euros pour les Chinois.

«La chaine de valeurs en Europe sera affectée négativement par le Brexit. Cela rendra plus cher le commerce à l'intérieur de l'Europe et rendra plus attractif celui avec le reste du monde», déplore Dominic Ponattu, co-auteur du rapport. (ats/nxp)

Créé: 21.03.2019, 11h48

Galerie photo

Le Royaume-Uni prépare le Brexit

Le Royaume-Uni prépare le Brexit Le Royaume-Uni se prépare à une sortie sans accord de l'Union Européenne, qui doit intervenir le 31 octobre 2019.

Articles en relation

Brexit: un court report «possible»

Sommet européen Les dirigeants des pays de l'UE sont prêts à accorder au Royaume-Uni une «courte extension» de la période précédant son départ. Plus...

Barnier met en garde contre un report du Brexit

Divorce avec l'UE Londres va demander mercredi de différer le Brexit au-delà de la date prévue du 29 mars. Pour le négociateur de l'UE, un tel report aurait un «coût politique et économique». Plus...

Immobilier: pas d'impact attendu avec le Brexit

Suisse Le Brexit ne débouche pas sur un apport massif d'acheteurs britanniques dans l'immobilier de luxe en Suisse, contrairement à des villes comme Paris ou Berlin. Plus...

Le Brexit booste les exportations horlogères

Suisse Les marques horlogères ont visiblement envoyé des montres au Royaume-Uni pour constituer des stocks avant le Brexit. Plus...

La saga du Brexit se complique

Royaume-Uni Toujours dans l'impasse, le Royaume-Uni peut théoriquement demander un report du Brexit jusqu'à la dernière minute. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.