Accusé de blasphème, un ado se tranche la main

PakistanLe garçon a mal compris une question et a levé la main, signifiant ainsi qu'il ne récitait plus ses prières. Il s'est «fait justice».

Un garçon en train de prier (image d'illustration).

Un garçon en train de prier (image d'illustration). Image: EPA/Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Un adolescent pakistanais de 15 ans s'est volontairement tranché la main, craignant d'avoir commis un blasphème dans une mosquée, a indiqué vendredi la police.

L'incident s'est produit il y a quelques jours dans un village situé à 125 km au sud de Lahore, capitale de la province du Pundjab, dans le nord-est du pays, a indiqué à l'AFP le chef de la police locale, Nausher Ahmed.

L'adolescent avait auparavant participé à un rassemblement dans une mosquée en l'honneur du prophète Mahomet. L'imam a déclaré que ceux qui aimaient le prophète devaient toujours réciter leurs prières et a demandé aux participants qui parmi eux avait cessé de le faire.

Le jeune homme a alors levé la main par erreur après avoir apparemment mal compris la question et s'est rapidement vu accusé par la foule de blasphème.

Ses parents «fiers de lui»

Il est ensuite rentré chez lui où il a tranché la main qu'il avait levée lors de la réunion, l'a déposée sur un plat et est revenu la présenter à l'imam, a détaillé le chef de police.

Nausher Ahmed a dit avoir visionné une vidéo dans laquelle le garçon est salué dans la rue par les villageois tandis que ses parents se déclarent fiers de lui.

Aucune plainte n'a été déposée, aucun rapport de police transmis et il n'y aura donc pas d'enquête, a-t-il ajouté.

Le blasphème est une question très sensible au Pakistan, république islamique de quelque 200 millions d'habitants, où de simples accusations déclenchent régulièrement des violences voire des lynchages.

(afp/nxp)

Créé: 15.01.2016, 16h04

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

L'actualité croquée par nos dessinateurs partie 7

Paru le 19 septembre 2019
(Image: Bénédicte) Plus...