Des activistes pénètrent une base militaire

BelgiqueLes militants ont voulu attirer l'attention sur la base militaire de Kleine-Brogel qui abriterait des armes nucléaires américaines.

La députée belge, Zoé Génot, figure parmi les activités arrêtés puis relâchés.

La députée belge, Zoé Génot, figure parmi les activités arrêtés puis relâchés. Image: DR/Twitter

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Huit militants antinucléaire ont été arrêtés dimanche matin après avoir pénétré sur la base militaire de Kleine-Brogel, dans l'est de la Belgique, a annoncé l'ONG Agir pour la Paix.

Ces membres de la campagne «Nuke Free Zone», qui soupçonnent que la base abrite des armes nucléaires américaines, ont franchi vers 07h30 deux niveaux de barrières sécurisées de la base militaire. «Ils sont entrés en portant des bannières», a expliqué Agir pour la paix dans un communiqué.

L'ONG exige du gouvernement belge qu'il établisse une «feuille de route visant au retrait des armes nucléaires sur le territoire belge» et qu'il signe le traité onusien d'interdiction des armes nucléaires (TIAN).

Selon Stéphanie Demblon, porte-parole de l'ONG, les militants risquent cinq ans de prison pour cette action de «désobéissance civile».

Sur des images diffusées par la télévision belge RTBF, on peut voir des individus passer au-dessus d'un grillage surmonté de barbelés à l'aide d'une échelle. Selon la chaîne, tous les militants ont été relâchés après quelques heures et sont dans l'attente des suites judiciaires de leur opération. (afp/nxp)

Créé: 10.06.2018, 17h09

Articles en relation

Intrusion de Greenpeace dans un site nucléaire

France Des militants écologistes ont voulu mettre en lumière à Cattenom en Lorraine le fait que les centrales nucléaires ne sont pas assez protégées. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.