Passer au contenu principal

Amérique latineUne actrice ministre de la Culture au Brésil

Regina Duarte, star de la télé brésilienne, prend la tête du ministère de la Culture sous la direction du président Bolsonaro.

Regina Duarte le 29 janvier 2020.
Regina Duarte le 29 janvier 2020.
AFP

Une célèbre actrice brésilienne de télénovelas, Regina Duarte, a annoncé mercredi qu'elle avait accepté la proposition du président Jair Bolsonaro de remplacer le Secrétaire à la Culture, limogé après avoir paraphrasé un discours du chef de la propagande nazie Joseph Goebbels.

«Oui, j'ai accepté. Nous allons publier les bans en vue du mariage», a annoncé l'actrice de 72 ans devant quelques journalistes, dont l'AFP, en sortant du Palais présidentiel de Planalto, à Brasilia.

Alors que son nom circulait avec insistance, Regina Duarte avait fait durer le suspense plusieurs jours, après s'être rendue la semaine dernière dans la capitale, pour connaître les locaux du secrétariat à la Culture, qui était un ministère avant sa relégation par Jair Bolsonaro, au même titre que les Sports.

«Fiancée» à Jair Bolsonaro

Elle avait indiqué s'être «fiancée» à Jair Bolsonaro après l'avoir rencontré, et les médias brésiliens avaient considéré comme acquise l'entrée de l'actrice au gouvernement. Elle devient la quatrième titulaire de la Culture depuis l'arrivée au pouvoir de Jair Bolsonaro il y a seulement 13 mois.

Regina Duarte est une des plus importantes actrices de télénovelas du Brésil, avec de nombreux premiers rôles marquants, la plupart pour TV Globo, la plus grande télévision privée du pays. Elle n'a jamais caché son orientation à droite de l'échiquier politique, détonnant avec la grande majorité des artistes au Brésil.

Lors de la dernière campagne, en 2018, elle a participé à des meetings pro-Bolsonaro et a même prononcé un discours lors duquel elle a affirmé être «corps et âme» avec le candidat d'extrême droite.

Démantèlement

De nombreuses personnes liées à la culture espèrent néanmoins que Regina Duarte, grâce à son vécu de près de 50 ans dans le monde des arts, aura un profil plus conciliateur que son prédécesseur.

Roberto Alvim a été limogé avec fracas mi-janvier après avoir causé un énorme scandale avec un discours directement inspiré de propos de Joseph Goebbels, paraphrasant notamment des passages sur l'art «héroïque et national».

«Dans la situation actuelle de démantèlement de notre culture, je crois que Regina Duarte peut aider. Elle est de droite, mais elle n'est pas nazie. C'est un moindre mal», avait réagi samedi dans les colonnes de l'Estado de S. Paulo Paula Lavigne, une productrice de cinéma qui est aussi l'épouse du célèbre chanteur Caetano Veloso.

AFP

Cet article a été automatiquement importé de notre ancien système de gestion de contenu vers notre nouveau site web. Il est possible qu'il comporte quelques erreurs de mise en page. Veuillez-nous signaler toute erreur à community-feedback@tamedia.ch. Nous vous remercions de votre compréhension et votre collaboration.