Adoption d'une loi sécuritaire controversée

AllemagneUne loi permettant d'espionner le contenu de messageries cryptées vient d'être adoptée par Berlin, provoquant des critiques.

Le Parlement allemand a voté un texte sur «le renforcement de l'efficacité des procédures pénales». (Jeudi 22 juin 2017)

Le Parlement allemand a voté un texte sur «le renforcement de l'efficacité des procédures pénales». (Jeudi 22 juin 2017) Image: AFP

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

L'Allemagne a adopté jeudi une loi sécuritaire fortement critiquée qui permettra aux autorités d'espionner le contenu de messageries cryptées comme WhatsApp et Skype. Un nombre de situation beaucoup plus important que jusqu'à présent est touché.

Dans un contexte de vague d'attentats djihadistes en Europe, les députés ont voté un texte sur «le renforcement de l'efficacité des procédures pénales». Les enquêteurs allemands pourront désormais introduire dans les téléphones portables et ordinateurs des usagers des logiciels espions.

Ces «Chevaux de Troie» leur permettront d'accéder aux données de messageries cryptées, comme les très populaires applications WhatsApp et Skype, y compris dans le cadre de procédures pénales. Jusqu'à présent ces outils de surveillance n'étaient autorisés par la Cour constitutionnelle allemande que dans le cadre de la lutte anti-terroriste.

Ce vote est significatif pour un pays d'ordinaire très à cheval dès qu'il s'agit de protection des données privées, en raison du poids du passé allemand avec les deux dictatures du XXe siècle, celle des Nazis et celle du régime communiste de RDA après-guerre.

Correction d'un «retard»

Le ministre de l'Intérieur Thomas de Maizière s'est félicité de l'adoption de cette loi qui corrige selon lui un «retard» technologique de l'État sur les délinquants et criminels utilisant massivement, comme le reste de la population, ces applications.

«Il n'est pas possible que le succès d'une procédure ou de l'application de la loi dépende du moyen de communication utilisé par une personne, dépende du fait qu'elle utilise WhatsApp ou qu'elle envoie un SMS», a déclaré M. De Maizière au quotidien Handelsblatt.

Les partis d'opposition (l'extrême gauche et les Verts) ont eux dénoncé un outil de surveillance d'une ampleur inédite pour le pays et ont voté contre.

Confidentialité

Le débat agite tous les pays frappés par les attentats. La France et le Royaume-Uni ont appelé le 14 juin à l'établissement d'un système de réquisition légales des services cryptés pour renforcer la lutte européenne anti-terroriste.

WhatsApp, détenu par Facebook, et Skype, qui utilisent le cryptage de données pour garantir à leurs utilisateurs la confidentialité des échanges refusent de se plier aux lois qui imposent dans certains pays aux opérateurs traditionnels de télécommunication (fournisseurs d'accès à internet, opérateurs mobiles et fixes) de fournir leurs données aux gouvernements qui le leur demandent. (ats/nxp)

Créé: 23.06.2017, 03h50

Articles en relation

Une violente tempête fait deux morts

Allemagne Le nord du pays a notamment été le théâtre d'une tornade, jeudi. Un quinquagénaire et une octogénaire ont perdu la vie. Plus...

Les funérailles d'Helmut Kohl sous haute tension

Allemagne Les préparatifs sont troublés par le conflit entre la seconde épouse de l'ancien chancelier et les deux fils issus de premières noces. Angela Merkel n'y échappe pas. Plus...

Le banquier suspect a déménagé en Allemagne

Suisse Soupçonné d'avoir vendu des données au fisc allemand, un cadre d'UBS vit en Allemagne. Il doit être jugé à Bellinzone en septembre. Pas sûr qu'il vienne. Plus...

Paid Post

CallDoc, assuré malin et flexible
Bénéficiez de consultations médicales 24h/24, 7j/7 et faites des économies! Profitez du rabais de prime sur l’assurance-maladie de base. Demandez une offre maintenant.

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.