Affaire Bygmalion: le parquet charge Sarkozy

FranceLe parquet de Paris a requis un procès contre l'ex-président français et 13 co-inculpés dans une affaire de financement illégal de la campagne perdue pour sa réélection en 2012.

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Loin de l'image d'un candidat qui délègue, le parquet de Paris décrit Nicolas Sarkozy comme le «premier bénéficiaire et le principal donneur d'ordre des événements» de sa campagne présidentielle de 2012, dans le réquisitoire où il demande le renvoi en procès de l'ancien président. «Nicolas Sarkozy était le premier bénéficiaire et le principal donneur d'ordre des événements, puisqu'il était le décideur final de leurs éléments essentiels: leur date, lieu et format, conformément aux déclarations contestées de Guillaume Lambert», son directeur de campagne, note le parquet, dans un réquisitoire de 142 pages dont l'AFP a eu connaissance.

Élément clé aux yeux du ministère public, une note d'alerte de l'expert-comptable du 7 mars 2012, exposant un risque réel de dépasser le plafond des dépenses fixé par la loi, soit 22,5 millions d'euros (24, 5 millions de francs d'aujourd'hui).

«Loin de répondre aux recommandations des experts-comptables, les décisions prises allaient exactement à leur encontre» et «le candidat et son équipe décidaient d'augmenter très fortement le nombre de meetings pour le porter à un rythme d'un par jour», et passer de 15 réunions à un total de 44, note le parquet de Paris, peu convaincu par l'argument déployé par certains mis en examen sur la taille modeste de ces nouveaux meetings.

C'est dans ce contexte que les équipes vont devoir faire «le constat d'une impasse». D'après le parquet, le dépassement du plafond a été «acté dès la troisième semaine de campagne», d'où la mise en place d'une vaste fraude aux fausses factures entre les responsables de Bygmalion et de l'UMP, pour «ventiler» des dépenses sur le parti et non sur le compte de campagne.

Dépassement

Le résultat se lit sur les tableaux de suivi budgétaire saisis par les enquêteurs: pour les cinq premiers meetings, la facture de Bygmalion va considérablement baisser au fur et à mesure de la campagne, à une échelle bien supérieure à ce que pourraient permettre des renégociations.

Nicolas Sarkozy en a-t-il été informé ? Le ministère public prend acte du fait que l'enquête ne le démontre pas mais doute fortement du contraire, se disant «convaincu qu'il avait connaissance du système de fraude mis en place par ses équipes». «Non seulement parce qu'il en était le chef mais aussi parce qu'une telle dissimulation était le corollaire nécessaire d'un dépassement qu'il convenait évidemment de ne pas révéler à l'autorité de contrôle», argumente le parquet.

Le renvoi en procès de l'ancien chef de l'État n'est donc requis que pour le délit de financement illégal, pas pour ceux liés aux fausses factures. (afp/nxp)

Créé: 05.09.2016, 10h19

Articles en relation

Affaire Bygmalion: l'enquête est bouclée

France La justice a mis un terme à ses investigations dans le cadre de la campagne présidentielle de Nicolas Sarkozy, en 2012. Plus...

Sarkozy se demande «où est passé l'argent»

Bygmalion Un compte rendu de l'audition de Nicolas Sarkozy sur ses comptes lors de la présidentielle de 2012 a filtré. Plus...

Nicolas Sarkozy inculpé dans l'affaire Bygmalion

France L'ancien président français était entendu mardi par les juges sur le financement illégal de sa campagne présidentielle 2012. Plus...

Nicolas Sarkozy entendu par les juges

Affaire Bygmalion L'ancien président français est convoqué dans le cadre de l'enquête sur le financement de sa campagne présidentielle 2012. Plus...

Un acteur-clé de l'affaire Bygmalion charge Sarkozy

France Jérôme Lavrilleux, interviewé par «L'Obs», affirme que l'ancien président français ment quand il affirme ne rien savoir des malversations liées à ses comptes de campagne. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

L'actualité croquée par nos dessinateurs partie 7

Paru le 22 août 2019
(Image: Bénédicte ) Plus...