Affaire russe: Trump ne savait rien d'une visite

Etats-UnisLe président américain a réaffirmé qu'il ignorait tout de la rencontre de membres de son équipe et des Russes, en juin 2016, à la Trump Tower.

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Le président américain Donald Trump a indiqué au procureur spécial Mueller ne pas avoir été informé d'une rencontre entre des membres de son équipe de campagne et des personnalités russes en juin 2016 à la Trump Tower, selon son avocat. La réunion a eu lieu cinq mois avant l'élection.

«La quasi-totalité des réponses qu'il a données étaient conformes à ce qu'il a déjà dit et il a déjà dit qu'il n'en savait rien», a ajouté mercredi Rudolph Giuliani, un des avocats du milliardaire new-yorkais.

Info compromettantes sur Clinton

Donald Trump Jr, le fils aîné du président américain, a reconnu s'être rendu à cette rencontre après qu'on lui a promis de lui transmettre des informations compromettantes pour Hillary Clinton, la candidate démocrate à l'élection de 2016. Jared Kushner, gendre de Donald Trump, et Paul Manafort, qui fut son directeur de campagne, ont, eux aussi, participé à la réunion du 9 juin 2016.

Les questions du procureur spécial Robert Mueller auxquelles Donald Trump a répondu portent sur une éventuelle ingérence de Moscou dans le scrutin présidentiel de 2016. (ats/nxp)

Créé: 29.11.2018, 07h23

Galerie photo

En images, les décisions de Trump à la Maison Blanche (Janvier-juin 2017)

En images, les décisions de Trump à la Maison Blanche (Janvier-juin 2017) Dès son intronisation, le nouveau président a signé des décrets souvent controversés qui tranchent avec l'administration Obama. Sa présence à la Maison Blanche continue de faire des remous auprès des citoyens.

Articles en relation

Yémen: le Sénat américain défie Trump

Moyen-Orient Le Sénat américain a adressé mercredi un coup de semonce contre le soutien militaire de Washington à Ryad au Yémen. Plus...

Trump a l'intention de taxer les autos importées

Guerre commerciale Le président américain a menacé mercredi de taxer les voitures importées aux Etats-Unis pour protéger son industrie automobile. Plus...

Trump pourrait gracier Paul Manafort

Etats-Unis Le président américain n'exclut pas de gracier son ancien directeur de campagne, Paul Manafort, jugé coupable de fraude fiscale et bancaire. Plus...

Le patron de la Fed fait fi des critiques de Trump

Etats-Unis Suite aux critiques de Trump sur la hausse des taux de la banque de la Réserve fédérale, son président, Jerome Powell, s'est montré au contraire très confiant. Plus...

Trump s'en prend encore à la banque centrale

Etats-Unis Donald Trump a lancé mardi une nouvelle bordée de critiques contre le président de la banque centrale. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.