Affaire Tapie: Sarkozy n'a pas répondu aux juges

FranceL'ex-chef de l'Etat a refusé de se rendre à une convocation des juges d'instruction comme témoin en avril dans l'enquête sur l'arbitrage Tapie.

Nicolas Sarkozy photographié le 27 mai 2016.

Nicolas Sarkozy photographié le 27 mai 2016. Image: AFP

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Le recours à cet arbitrage, une sentence privée, qui avait accordé 403 millions d'euros à l'homme d'affaires en 2008 pour régler son litige avec le Crédit Lyonnais, avait été décidé en 2007, alors que Nicolas Sarkozy avait été élu à l'Elysée et que l'Etat avait donné son feu vert. C'est Mediapart qui a révélé que l'ancien chef de l'Etat ne s'était pas rendu à une convocation des juges relative à cette affaire.

L'enquête a démontré que Bernard Tapie, qui avait soutenu Nicolas Sarkozy durant sa campagne, s'était rendu à de nombreuses reprises à la présidence de la République. Notamment pour une réunion fin juillet 2007 où, selon plusieurs témoins, l'homme d'affaires avait pu plaider sa cause en présence notamment du secrétaire général de l'Elysée Claude Guéant et de Stéphane Richard, alors directeur de cabinet de la ministre de l'Economie.

Mis en examen, Stéphane Richard, l'actuel PDG d'Orange, avait aussi décrit aux juges le climat favorable qui prévalait à l'Elysée pour tourner le dos à la justice traditionnelle.

Les juges d'instruction, qui soupçonnent que l'arbitrage ne soit qu'un simulacre pour favoriser l'homme d'affaires, ont convoqué Nicolas Sarkozy pour l'entendre comme témoin le 13 avril, a indiqué la source judiciaire. «Il y a eu un échange de courriers», mais l'ancien chef de l'Etat ne s'est pas rendu à cette convocation, a ajouté la source.

Immunité présidentielle

Selon Mediapart, Nicolas Sarkozy a notamment fait valoir son immunité présidentielle ou le fait qu'il ne pouvait être interrogé que par la Cour de Justice de la République (CJR) pour la période où il avait été ministre de l'Economie, en 2004. «Rien ne s'oppose à l'audition d'un ancien ministre comme témoin par le juge ordinaire et plusieurs ex-ministres ont d'ailleurs été entendus dans la procédure», ont répondu les juges d'instruction dans un courrier cité par Mediapart, où ils prennent acte du refus de l'ancien chef de l'Etat.

Contacté samedi, l'avocat de Nicolas Sarkozy, Thierry Herzog n'a pas donné suite dans l'immédiat.

Six personnes, dont Bernard Tapie, son avocat Maurice Lantourne, l'un des trois arbitres Pierre Estoup et Stéphane Richard, sont mis en examen, notamment pour escroquerie en bande organisée et détournement de fonds publics ou complicité.

L'instruction touche à sa fin. Quant à l'arbitrage, il a été annulé par la justice et Bernard Tapie condamné à rembourser les sommes touchées.

(afp/nxp)

Créé: 28.05.2016, 13h56

Galerie photo

Les acteurs de l'affaire Tapie - Crédit Lyonnais

Les acteurs de l'affaire Tapie - Crédit Lyonnais Depuis vingt ans, l'affaire Tapie - Crédit Lyonnais occupe les prétoires et la scène politique et médiatique.

Galerie photo

Les biens de Bernard Tapie

Les biens de Bernard Tapie La justice a décidé de saisir certains biens de Bernard Tapie dans le cadre de l'enquête sur l'arbitrage controversé de son litige avec le Crédit Lyonnais sur la revente d'Adidas.

Articles en relation

Tapie lance un coup de bluff désespéré

Politique L’homme d’affaires annonce son retour en politique. Pour faire oublier ses ennuis judiciaires ou exercer son pouvoir de nuisance? Plus...

Bernard Tapie: «Je suis ruiné de chez ruiné»

France L'homme d'affaires déclare ne pas avoir perçu les sommes «astronomiques» qui lui sont demandées par la justice dans le litige avec le Crédit Lyonnais sur la revente d'Adidas. Plus...

Bernard Tapie doit rembourser les 404 millions

Affaire Credit Lyonnais La Cour d'appel de Paris a condamné jeudi Bernard Tapie à restituer 404 millions d'euros perçus dans son contentieux avec le Crédit Lyonnais. Plus...

Bernard Tapie va demander un milliard d'euros à l'Etat

France Dans le cadre du procès civil, l'homme d'affaires Bernard Tapie va réclamer un montant supérieur à un milliard d'euros dans le litige avec le Crédit Lyonnais sur la revente d'Adidas. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.