Affaire ukrainienne: la firme Burisma hackée

CybercriminalitéLa société gazière ukrainienne au coeur du scandale ayant mené à l'impeachment de Donald Trump a été piratée par des Russes.

Image d'illustration

Image d'illustration Image: AFP

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Des Russes ont hacké pendant l'automne l'entreprise ukrainienne à la base de la procédure de destitution américaine contre Donald Trump. À ce moment, des témoins étaient auditionnés au Congrès sur cette affaire, a révélé lundi une entreprise spécialisée citée par plusieurs quotidiens américains.

Le président américain est embourbé dans une procédure de destitution, accusé d'avoir gelé 400 millions de dollars d'aide militaire à l'Ukraine en échange d'une enquête sur son potentiel rival à la présidentielle, Joe Biden.

Donald Trump affirme n'avoir rien à se reprocher et martèle, sans preuves, que Joe Biden et son fils Hunter sont «corrompus», notamment parce que ce dernier a siégé à la direction de Burisma, un groupe gazier ukrainien un temps soupçonné de pratiques douteuses.

C'est ce groupe qui a été ciblé par des hackeurs liés au renseignement militaire russe (GRU) au mois de novembre, affirment le «New York Times» et le «Wall Street Journal», en se basant sur un rapport publié par une société informatique de la Silicon Valley spécialisée dans la lutte contre le piratage. Selon l'entreprise, Area 1, l'attaque a été «réussie».

Aux mains du sénat

Les méthodes utilisées par les hackeurs seraient très similaires à celles utilisées pendant le piratage des e-mails de hauts responsables démocrates lors de la campagne présidentielle de 2016. Ces attaques avaient été attribuées par les agences de renseignement américaines à la Russie.

Le 18 décembre, Donald Trump a été mis en accusation par la majorité démocrate de la Chambre des représentants pour «abus de pouvoir» et «entrave à la bonne marche du Congrès». Il doit désormais être jugé au Sénat, où fort d'une majorité républicaine qui lui est pour l'instant fidèle, il sera très probablement acquitté. (ats/nxp)

Créé: 14.01.2020, 03h26

Articles en relation

Pelosi aurait assez de preuves pour destituer Trump

États-Unis L'étau se resserre autour du président Donald Trump. La perspective d'un procès en destitution est imminente. Plus...

Destitution de Trump: le Congrès avance

Etats-Unis La chef des démocrates a donné son aval pour l'envoi de l'acte d'accusation du président US au Sénat, ouvrant la voie à la tenue d'un procès historique. Plus...

Un ancien conseiller de Trump prêt à témoigner

États-Unis John Bolton, l'ancien conseiller à la Sécurité nationale de Trump, est prêt à venir au Sénat pour le procès en destitution. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.