Les «affaires» glissent sur Marine Le Pen

FranceSes partisans la perçoivent comme une sorte de Robin des Bois faisant un pied de nez à l'Europe et au système.

Marine Le Pen lors d'un discours au Mont-Saint-Michel. (Lundi 27 février 2017)
Vidéo: AFP

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Les «affaires» visant Marine Le Pen semblent avoir peu d'effet sur ses électeurs. Ses partisans la perçoivent comme une sorte de Robin des Bois faisant un pied de nez à l'Europe et au système, estiment des chercheurs associés à la Fondation Jean-Jaurès.

La candidate du Front national à la présidentielle est toujours en tête des intentions de vote au premier tour. Et ce en dépit d'une accélération des enquêtes sur le financement de ses campagnes électorales.

La justice française soupçonne en outre le parti d'extrême droite d'avoir mis en place un système pour que le Parlement européen prenne en charge, via des contrats d'assistants parlementaires, des salaires de cadres du mouvement en France.

«La particularité des affaires judiciaires qui touchent Marine Le Pen et le Front national fait qu'elles ne constituent pas des enrichissements personnels, alors que François Fillon, c'est sa famille qui est directement concernée», explique Cécile Alduy, chercheur associé au Cevipof à Sciences Po.

«Marine Le Pen, c'est Robin des Bois, qui prend à l'Europe pour les ramener en France», avance Joël Gombin, doctorant à l'université de Picardie.

Marge de progression

Les études d'opinion montrent que la présidente du FN dispose d'un socle électoral d'une très grande stabilité et même d'une marge de progression, en particulier chez les jeunes. Cécile Alduy doute que les enquêtes judiciaires sur le FN puissent dissuader de nouveaux électeurs jusqu'alors hésitants de se tourner vers Marine Le Pen. Cette dernière a l'avantage d'apparaître vierge de l'exercice du pouvoir.

«Quand on est anti-Europe, et qu'on se dit 'le parti pour lequel on vote a réussi à trouver une combine pour récupérer l'argent de l'Europe, qui de toute façon est notre argent, pour se financer, est-ce que c'est totalement rédhibitoire ? Je n'en suis pas sûre», dit-elle.

Plus à la peine

La première motivation du vote Le Pen dans les enquêtes d'opinion n'est «ni la probité de ce parti, ni même le fait qu'il soit hors système, ni l'économie, mais l'immigration et la sécurité», rappelle-t-elle.

Des chercheurs se sont accordés lundi lors d'une conférence de presse à la Fondation Jean-Jaurès sur le fait que les sympathisants FN avaient de longue date un discours «complotiste et victimaire» face à de telles accusations.

«L'électeur du FN a déjà entendu depuis 40 ans qu'il y avait un acharnement médiatique et judiciaire contre le Front national. Du coup, ils ont déjà un prêt-à-penser pour interpréter ces faits», souligne Cécile Alduy.

Sylvain Crépon, enseignant chercheur en sciences politiques, note que François Fillon a essayé d'user du même registre après sa mise en cause dans le «Penelopegate» mais avec beaucoup moins d'efficacité. «Il est beaucoup plus à la peine», dit-il.

«Vouée à l'échec»

Pour Joël Gombin, la stratégie «qui consiste à dire : 'il faut jeter la poussière sur le Front national pour dissuader ses électeurs de voter pour eux' est absolument vouée à l'échec». Cernée par les enquêtes, Marine Le Pen a refusé de se rendre à une convocation de la police et a attaqué dimanche les juges et les médias, menaçant les fonctionnaires qui participeraient «à de telles dérives». (ats/nxp)

Créé: 28.02.2017, 06h05

Articles en relation

Le Pen: «Les médias font campagne pour Macron»

Présidentielle française Lors d'un meeting, Marine Le Pen a pilonné les médias, accusés de mener une «campagne hystérique» en faveur de son adversaire centriste. Plus...

Incidents en marge d'une manif anti-FN

France Une manifestation à Nantes contre la venue de Marine Le Pen à Nantes dimanche a été perturbée par 200 casseurs. Plus...

Un proche de Marine Le Pen a été inculpé

France Frédéric Chatillon, pilier de la communication du Front national, a été mis en examen pour «abus de biens sociaux». Plus...

Marine Le Pen va continuer de snober la police

France La présidente du parti FN était convoquée dans l'enquête sur les emplois fictifs au Parlement européen. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.