La RDC autorise des tests de vaccin anti-Ebola

AfriqueUne épidémie s'est récemment déclarée dans le pays, la huitième depuis la découverte de ce virus sur son sol en 1976.

La maladie a été détectée dans une zone isolée du Bas-Uélé, à environ 1300 km au nord-est de Kinshasa.

La maladie a été détectée dans une zone isolée du Bas-Uélé, à environ 1300 km au nord-est de Kinshasa. Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

Le gouvernement congolais a autorisé des tests de vaccin contre le virus d'Ebola en République démocratique du Congo, a-t-on appris lundi de source gouvernementale. Une épidémie s'est récemment déclarée dans une région du nord-est du pays.

«La RDC accepte l'utilisation des vaccins contre le virus d'Ebola. Depuis quelques jours, le gouvernement a donné un avis de non-objection qui autorise que des vaccins pour combattre le virus Ebola soient administrés sur le territoire congolais», a déclaré à l'AFP un responsable du ministère de la santé congolais.

«Nous attendons des partenaires un plan opérationnel qui déterminera ce qu'il faut faire concrètement, dans quelles aires géographiques on pourrait vacciner», a-t-il ajouté sous couvert d'anonymat. «Une décision définitive sur la mise en oeuvre sortira dans les 24 heures, après concertations».

Aucun vaccin homologué

Les autorités congolaises ont affirmé le 12 mai que le pays faisait face à sa huitième épidémie d'Ebola depuis la découverte de ce virus sur son sol en 1976. La maladie a été détectée dans une zone isolée du Bas-Uélé, à environ 1300 km au nord-est de Kinshasa. Jusqu'à présent, deux cas ont été confirmés en laboratoire. Dix-huit autres sont suspects, selon l'Organisation mondiale de la santé (OMS).

Alors qu'il n'existe aucun vaccin homologué, l'OMS a annoncé le 18 mai qu'il existait un vaccin prometteur dont les stocks pourraient être acheminés en quelques jours en RDC. Le lendemain, des chercheurs ont annoncé la découverte aux Etats-Unis d'un anticorps qui neutralise les trois principales souches du virus Ebola.

La fièvre hémorragique provoquée par ce virus est hautement contagieuse et la durée d'incubation du virus Ebola est de 21 jours. (ats/nxp)

Créé: 29.05.2017, 15h17

Articles en relation

Nouvelle avancée prometteuse contre Ebola

Santé Un anticorps découvert par des chercheurs neutralise les souches principales d'Ebola: de quoi nourrir l'espoir d'un vaccin. Plus...

Une nouvelle épidémie d'Ebola est «inévitable»

OMS L'OMS tire la sonnette d'alarme mais reconnaît que le monde est «mieux préparé» désormais. Plus...

Ebola: une formule pour tester les vaccins

Genève Des chercheurs de l'UNIGE ont mis au point un moyen de mesurer rapidement l'efficacité des vaccins contre le virus. Plus...

Un vaccin pour protéger des singes du virus Ebola

Santé Un sérum, baptisé filorab1, a été testé avec succès sur des chimpanzés et des gorilles. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

L'actu croquée par nos dessinateurs, partie 4

Ce week-end à Lausanne, les coureurs du semi-marathon et du marathon se verront proposer une bière (sans alcool) à l'issue de la course. Les organisateurs suivent ce qui se fait en Allemagne ou en Suisse alémanique. Car la bière est isotonique, riche en vitamines B10 et B12, et passe mieux que certaines autres boissons.
(Image: Bénédicte) Plus...