Les albinos menacés à cause de la sorcellerie

MalawiDes dizaines de milliers de personnes touchées par cette maladie génétique risquent leur peau dans ce pays pauvre d'Afrique australe.

Cette maladie génétique héréditaire touche environ une personne sur 1200 au Malawi.

Cette maladie génétique héréditaire touche environ une personne sur 1200 au Malawi. Image: AFP

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Les 10'000 albinos du Malawi sont menacés de «disparition» s'ils continuent d'être tués pour leurs membres et leurs os utilisés pour des rituels de sorcellerie, a dit Ikponwosa Ero. Cette experte de l'ONU a conclu une mission de douze jours sur le sujet dans le pays.

Les albinos sont «un groupe en danger, menacé de disparition méthodique si rien n'est fait pour mettre un terme aux atrocités» dont ils sont victimes, a-t-elle indiqué vendredi lors d'une conférence de presse à Lilongwe. La situation des albinos «constitue une urgence, une crise inquiétante, vu ses proportions», a-t-elle poursuivi.

Ses déclarations interviennent alors qu'un tribunal malawite a condamné vendredi à 17 ans de prison deux hommes arrêtés la semaine dernière pour le meurtre d'une femme albinos de 21 ans. «Les deux hommes ont plaidé coupable», a indiqué à l'AFP le porte-parole de la police, Kondwani Kandiado.

Selon M. Kandiado, Gerald Phiri, l'oncle de la victime et son complice Medson Madzialenga ont affirmé devant la cour qu'ils «accusaient Satan pour leur geste». Ils ont «demandé la clémence».

Soixante-cinq agressions

Ikponwosa Ero, une Nigériane elle-même albinos et experte du Conseil des droits de l'Homme sur le sujet, a affirmé que la police malawite avait enregistré 65 agressions, enlèvements ou meurtres d'albinos depuis fin 2014.

Dans plusieurs pays d'Afrique sub-saharienne les membres et les os des albinos sont utilisés pour des rituels censés apporter richesse et pouvoir. Selon l'experte, les albinos ne «sont même pas en paix lorsqu'ils sont morts car leurs tombes sont profanées».

«Je suis particulièrement inquiète des témoignages de personnes albinos qui sont surnommées 'argent' lorsqu'ils marchent dans la rue», a-t-elle ajouté.

Une sur 1200

L'albinisme se traduit par une absence de pigmentation dans la peau, le système pileux et l'iris des yeux. Cette maladie génétique héréditaire touche environ une personne sur 1200 dans ce petit pays pauvre d'Afrique australe.

«Le Malawi est l'un des pays les plus pauvres au monde et la vente d'organes d'albinos semble très lucrative» a-t-elle noté. Et d'ajouter que la «volonté politique» de résoudre le problème dans le pays «manquait de résultats». (ats/nxp)

Créé: 30.04.2016, 07h46

La rédaction sur Twitter

Restez informé et soyez à jour. Suivez-nous sur le site de microblogage

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.