Passer au contenu principal

Alger manifeste pour marquer un an de contestation inédite

Le mouvement populaire, cherche à montrer sa détermination, un an après la révolution du 22 février.

Les Algériens sont descendus dans la rue vendredi pour marquer un an de contestation.
Les Algériens sont descendus dans la rue vendredi pour marquer un an de contestation.
EPA / Mohamed Messara

«Nous ne sommes pas là pour faire la fête mais pour vous démettre.» Repris par des milliers de manifestants au centre d’Alger en ce 53e vendredi de marche populaire, ce slogan se veut une réplique à l’initiative du président algérien, Abdelmadjid Tebboune. Ce dernier vient de décréter le 22 février –date du déclenchement du mouvement populaire qui a emporté son prédécesseur Abdelaziz Bouteflika– «journée nationale de la fraternité et de la cohésion du peuple avec son armée pour la démocratie».

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.