Des attentats-suicides font au moins seize morts

NigeriaDes attaques coordonnées se sont produites dimanche soir dans un camp de déplacés à la périphérie de Maiduguri, capitale de l'Etat du Borno.

En janvier 2016, 85 personnes avaient été tuées dans le camp de Dalori.

En janvier 2016, 85 personnes avaient été tuées dans le camp de Dalori. Image: AFP

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

Selon le porte-parole de l'agence nationale de gestion des urgences (NEMA), Abdulkadir Ibrahim, «deux femmes ont déclenché leur ceinture explosive vers 20h45 dans le village de Kofa», qui abrite un grand camp de déplacés du conflit avec le groupe islamiste Boko Haram. «Elles ont tué 16 personnes», a-t-il précisé.

Deux autres explosions ont eu lieu quasiment au même moment dans le camp lui-même (Dalori 2), ne faisant aucune autre victime que les femmes kamikazes. «Les blessés ont été soignés dans l'urgence et transportés à l'hôpital de Maiduguri», a poursuivi M. Ibrahim dans un court communiqué. Des habitants, présents sur les lieux, ont donné un bilan de 12 ou 13 morts mais, selon le porte-parole de NEMA, trois blessés ont succombé à leurs blessures et sont décédés à l'hôpital.

Dalori se situe à dix kilomètres de la grande ville de Maiduguri. Ce camp abrite des dizaines de milliers de personnes qui ont dû fuir leur foyer à la suite des violences du conflit entre l'armée nigériane et Boko Haram. En janvier 2016, 85 personnes avaient été tuées dans ce même camp, dans un raid mené par les insurgés.

Bien que les violences aient considérablement diminué, les attentats-suicides et les raids sur les villages continuent dans toute la région du Lac Tchad, particulièrement dans l'Etat nigérian du Borno.

Conflit meurtrier

Boko Haram redouble les attaques sur sa capitale de Maiduguri, notamment les camps de déplacés, les mosquées et son université. Début juin, des attentats coordonnés et un raid mené sur la ville ont fait onze morts, empruntant la même route où se trouve le camp de Dalori.

La rébellion de Boko Haram, dont une faction a prêté allégeance au groupe Etat islamique en 2015, et sa répression par les autorités ont fait plus de 20'000 morts et 2,6 millions de déplacés depuis le début de cette insurrection en 2009. (ats/nxp)

Créé: 19.06.2017, 13h52

Articles en relation

Les victimes de Boko Haram se mobilisent

Nigeria Des manifestantes, déplacées par le groupe islamiste, ont protesté contre leurs conditions de vie précaires à l'occasion d'une visite de l'ONU. Plus...

Deux archéologues retenus en otage libérés

Nigeria Deux chercheurs allemands kidnappés la semaine dernière ont été relâchés ce dimanche sains et saufs. Plus...

Le chef de Boko Haram tue son commandant

Nigeria Le leader du groupe islamiste nigérian annonce avoir tué l'un de ses proches commandants, accusé de complot. Plus...

Le chef de Boko Haram tue son commandant

Nigeria Le leader du groupe islamiste nigérian annonce avoir tué l'un de ses proches commandants, accusé de complot. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

L'actu croquée par nos dessinateurs, partie 4

Dès la mi-septembre, le parking «longue durée» de la place Bellerive, à Lausanne, prisé des familles, ainsi que le P+R d'Ouchy seront payants les dimanches. Plus de mille places sont concernées. Paru le 22 août.
(Image: Bénédicte) Plus...