Passer au contenu principal

«Je ne suis pas extrémiste», les mots de Kevin Z. n’auront pas suffi

Le Suisse écope de 20 ans de prison. Tel est le verdict marocain, tombé jeudi, dans l’affaire des touristes scandinaves tuées.

La salle d’audience de la Cour pénale de Rabat, peu avant la lecture du verdict concernant les 24 accusés.
La salle d’audience de la Cour pénale de Rabat, peu avant la lecture du verdict concernant les 24 accusés.
AP/MOSA’AB ELSHAMY

Le visage de Fatima, l’épouse de Kevin Z., se ferme soudain à l’appel du nom de son mari. Le juge de la chambre antiterroriste de la Cour pénale de Rabat, sise à Salé, égrène les peines en ordre décroissant. Or il vient juste de condamner les quatre précédents prévenus à 25 ans de prison. Kevin Z., le seul étranger poursuivi dans le cadre de l’assassinat de deux jeunes touristes scandinaves à Imlil, en décembre dernier, est finalement condamné à 20 ans de prison. Étouffant un sanglot, son épouse sort précipitamment de la salle: le juge a suivi la réquisition exacte du procureur.

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.