«Je ne suis pas extrémiste», les mots de Kevin Z. n’auront pas suffi

ProcèsLe Suisse écope de 20 ans de prison. Tel est le verdict marocain, tombé jeudi, dans l’affaire des touristes scandinaves tuées.

La salle d’audience de la Cour pénale de Rabat, peu avant la lecture du verdict concernant les 24 accusés.

La salle d’audience de la Cour pénale de Rabat, peu avant la lecture du verdict concernant les 24 accusés. Image: AP/MOSA’AB ELSHAMY

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Le visage de Fatima, l’épouse de Kevin Z., se ferme soudain à l’appel du nom de son mari. Le juge de la chambre antiterroriste de la Cour pénale de Rabat, sise à Salé, égrène les peines en ordre décroissant. Or il vient juste de condamner les quatre précédents prévenus à 25 ans de prison. Kevin Z., le seul étranger poursuivi dans le cadre de l’assassinat de deux jeunes touristes scandinaves à Imlil, en décembre dernier, est finalement condamné à 20 ans de prison. Étouffant un sanglot, son épouse sort précipitamment de la salle: le juge a suivi la réquisition exacte du procureur.

De mère à mère

«Je suis inquiète parce que j’ai remarqué que le procureur et l’avocat de la partie civile avaient passé une très grande partie de leurs plaidoiries à accabler Kevin», avouait-elle quelques heures plus tôt, à l’issue de la dernière audience du procès. Profitant de celle-ci, la mère de Kevin, absente, a fait transmettre au juge une lettre de sa main par l’avocat remplaçant l’avocat défenseur de Kevin, Saad Sahli, en vacances à Istanbul. «Madame, écrit-elle en réponse à la mère de Louisa Vesterager Jespersen, la victime danoise, qui avait elle-même transmis une lettre au juge lors de la précédente audience, ce crime est contre l’humanité. Ils ont commis ce crime contre ta fille et sa copine et contre mon fils aussi. Oui, Madame, mon fils est aussi victime, malgré la différence de degrés, il meurt tous les jours et nous, nous mourons avec lui de tristesse.»

Elle n’aura pas réussi à émouvoir le juge et les dernières déclarations devant la Cour de Kevin, qui était invité, en début de journée, comme tous les autres accusés, à livrer son dernier mot, seront également restées vaines. «Je ne suis pas extrémiste, je ne l’ai jamais été. Je condamne fermement cet acte barbare, qui a été réalisé dans un pays merveilleux, a-t-il dit au juge. Devant mon innocence, je vous demande de me rendre la liberté qui m’a été prise il y a sept mois.»

«Cette condamnation à 20 ans de prison est terriblement injuste. Kevin était sûr qu’il pourrait enfin rejoindre sa femme et son fils demain, regrette Me Ditisheim, son avocate restée en Suisse. C’est inacceptable que la DFAE n’ait pas jugé bon d’assurer les droits fondamentaux de Kevin. Si la Suisse n’intervient pas pour un de ses ressortissants, où va-t-on?» Côté marocain, Me Sahli, lui, reste confiant en l’issue finale du procès. «Le juge était, avec un dossier aussi brûlant, sous la pression du procureur, dont il a suivi toutes les réquisitions, et de la presse, explique-t-il, mais je pense qu’avec le temps, en appel, quand l’émotion sera retombée, la peine de Kevin pourra être réduite.»

Lourdes peines

Sitôt le verdict tombé, Kevin Z. a disparu derrière la petite porte qui mène à l’arrière du tribunal. Avec les autres prévenus, il est monté dans un minibus qui les a ramenés à la prison Zaki, voisine immédiate du tribunal.

Tous ont été condamnés, sans exception. Les peines, comme on pouvait s’y attendre dans un procès pour terrorisme, ont été très lourdes. Les trois principaux prévenus, qui avaient reconnu être les auteurs immédiats du double assassinat, ont été condamnés à la peine de mort. Si celle-ci existe toujours dans le Code pénal marocain, elle n’est plus exécutée depuis 1993. En d’autres termes, les trois jeunes hommes devraient passer le restant de leur vie en prison, comme celui qui les avaient accompagnés à Imlil pendant plusieurs jours avec les mêmes intentions avant de rentrer à Marrakech, la veille du meurtre. Tous les autres accusés ont été condamnés à des peines allant de 5 ans à 30 ans.

Après le verdict, les avocats des prévenus ont rapidement et discrètement disparu. Ne restait plus dans la salle des pas perdus que Me Khalid El Fataoui, l’avocat de la famille de Louisa, face à plusieurs dizaines de journalistes curieux de comprendre la partie du verdict concernant l’État marocain, poursuivi au civil par la famille de Louisa pour sa responsabilité civile. Le juge a estimé irrecevable la demande de 10 millions de dirhams de dommages et intérêts qui lui était adressée. «Nous nous y attendions et nous poursuivrons notre action en appel, puis, le cas échéant, devant le Tribunal administratif, où nous avons toutes les chances d’obtenir gain de cause», a expliqué Khalid El Fataoui.

La famille de Maren Ueland, la seconde victime, restée en dehors du procès jusqu’ici, s’est soudainement constituée partie civile aujourd’hui, pour demander aux accusés des dommages et intérêts. «Le tribunal leur a bien accordé 2 millions de dirhams, mais en réalité les prévenus sont totalement insolvables et la famille ne recevra jamais rien», a ajouté Khalid El Fataoui.

Créé: 18.07.2019, 23h10

Articles en relation

La défense de Kevin Z. plaide l’innocence en ordre dispersé alors qu’il risque 20 ans de prison

Maroc Jour des plaidoiries, jeudi, dans le procès lié aux deux jeunes Scandinaves tuées en décembre. Le Suisse clame toujours son innocence. Plus...

Devant ses juges marocains, Kevin Z. nie en bloc être un terroriste

Maroc Lors de sa première prise de parole jeudi, le Genevois a dit avoir coupé les ponts avec les autres prévenus. Plus...

Meurtre des Scandinaves au Maroc: un accusé met en cause Kevin Z.

Terrorisme Poursuivi dans le cadre de l’assassinat de deux jeunes touristes, Abdelghani Chaabti a déclaré que le Genevois «parlait beaucoup du djihad». Plus...

L’«émir» du double meurtre au Maroc témoigne contre Kevin Z.

Procès Abdessamad El Joud, le principal accusé dans l’affaire des deux Scandinaves tuées à Imlil, a expliqué jeudi le déroulement des faits. Plus...

Procès de Kevin Z.: la responsabilité de l’État marocain

Terrorisme Au procès des assassins présumés de deux touristes scandinaves, la partie civile a obtenu que la «responsabilité morale» du Maroc soit engagée en vue de dédommagements. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

L'actualité croquée par nos dessinateurs partie 7

Paru le 22 août 2019
(Image: Bénédicte ) Plus...