Le FMI veut relancer les aides économiques

EgypteBloqués durant les élections et déjà difficiles pendant de longs mois, les négociations doivent rependre en août. Christine Lagarde avait déjà offert son aide fin juin.

En contrepartie des aides financières, le FMI, dirigé par Christine Lagarde, demande des réformes économiques à l'Égypte.

En contrepartie des aides financières, le FMI, dirigé par Christine Lagarde, demande des réformes économiques à l'Égypte. Image: AFP

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Une délégation du Fonds monétaire international (FMI) devrait se rendre en Égypte ce mois-ci pour «reprendre les discussions sur un possible financement dédié à un programme de croissance économique», a indiqué le Fonds dimanche dans un communiqué.

«Le FMI a reçu une invitation du nouveau gouvernement égyptien pour se rendre au Caire. Nous prévoyons que cette mission, à laquelle participera Masood Ahmed, le directeur du FMI pour le Moyen-Orient et l’Asie Centrale, aura lieu courant août afin de reprendre les discussions sur un possible soutien financier à un programme de croissance économique», détaille le FMI.

«Le FMI se tient prêt à soutenir l’Égypte et à travailler étroitement avec les autorités» du pays, conclut le communiqué. Fin juin, la directrice générale du Fonds, Christine Lagarde, avait appelé le nouveau président égyptien, l’islamiste Mohamed Morsi, pour lui offrir l’aide du FMI.

Contreparties

Le Fonds discute depuis le début de l’année avec Le Caire d’un programme de réformes économiques sur lequel le pays pourrait s’engager en contrepartie de l’octroi d’une assistance financière d’environ 3,2 milliards de dollars.

Les négociations entre les deux parties, difficiles pendant de longs mois, ont été bloquées par le processus électoral en l’absence de consensus national sur les engagements auxquels le pays pourrait souscrire.

En avril, le Fonds avait indiqué qu’il était prêt à conclure un accord avec les autorités égyptiennes mais qu’il était pour cela nécessaire que la classe politique du pays se mette d’accord au préalable sur un certain nombre de points, en particulier sur l’adoption d’une loi de finances. (afp/nxp)

Créé: 05.08.2012, 22h14

Articles en relation

Clinton réaffirme le soutien américain à la transition

Egypte Hillary Clinton a réaffirmé samedi au Caire le «ferme soutien» des Etats-Unis au pouvoir en place en Egypte, à l’issue d’entretiens avec le président Mohamed Morsi. Plus...

L'Egypte plonge dans la crise institutionnelle

Egypte La dissolution du Parlement a plongé l'Egypte dans une véritable crise institutionnelle. Le président Mohamed Morsi a affirmé qu’il chercherait le dialogue avec la justice pour tenter de résoudre le problème. Plus...

L'Egypte plonge dans la crise institutionnelle

Egypte La dissolution du Parlement a plongé l'Egypte dans une véritable crise institutionnelle. Le président Mohamed Morsi a affirmé qu’il chercherait le dialogue avec la justice pour tenter de résoudre le problème. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.