Malala rencontre des lycéennes de Chibok

NigeriaLa Nobel de la paix Malala Yousafzaï a plaidé la cause de l'éducation des enfants lors de sa visite au Nigeria.

La militante pakistanaise Malala Yousafzaï était en visite au Nigeria. Ici, elle pose avec le président en fonction Yemi Osinbajo et la militante Amina Yusuf. (lundi 17 juillet 2017)

La militante pakistanaise Malala Yousafzaï était en visite au Nigeria. Ici, elle pose avec le président en fonction Yemi Osinbajo et la militante Amina Yusuf. (lundi 17 juillet 2017)

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

La lauréate du prix Nobel de la Paix Malala Yousafzaï, en visite au Nigeria, a rencontré lundi des lycéennes de Chibok, libérées des mains de Boko Haram, et a appelé à la mise en place d'un plan d'«urgence» pour l'éducation dans ce pays.

Lors d'une rencontre à Abuja, la jeune icône de l'éducation des filles, a proposé au président nigérian par intérim Yemi Osinbajo de «déclarer l'état d'urgence dans l'éducation, car l'éducation des filles et des garçons nigérians est vraiment importante».

«Le gouvernement fédéral, les gouvernements locaux et des Etats (fédérés) devraient tous s'unir en ce sens», a dit Malala à la presse après sa réunion avec Yemi Osinbajo, qui assure l'intérim de la présidence en l'absence du président Muhammadu Buhari, soigné à Londres depuis le 7 mai.

10 millions d'enfants

D'après la jeune fille, Yemi Osinbajo a réagi «de manière positive» à sa suggestion. Selon l'Unicef, quelque 10,5 millions d'enfants ne vont pas à l'école au Nigeria et 60% d'entre eux sont des filles.

Au cours de sa visite au Nigeria, Malala Yousafzaï a également rencontré certaines des 106 lycéennes de Chibok qui ont été libérées de la captivité dans laquelle les maintenaient le groupe djihadiste, Boko Haram depuis avril 2014.

«Je suis très heureuse de voir qu'elles vont retrouver leurs foyers et leurs familles et qu'elles puissent reprendre les études», a déclaré Malala, qui s'est mobilisée dès l'été 2014 pour leur libération.

A l'heure actuelle, 113 lycéennes de Chibok sont toujours retenues otages par Boko Haram.

Malala Yousafzaï, 20 ans, a terminé début juillet sa scolarité dans un lycée de Birmingham, en Grande-Bretagne, où elle avait trouvé refuge avec sa famille en 2012 après avoir été grièvement blessée par les talibans au Pakistan, son pays d'origine. (afp/nxp)

Créé: 18.07.2017, 00h14

Galerie photo

Malala et l'Indien Satyarthi reçoivent le prix Nobel

Malala et l'Indien Satyarthi reçoivent le prix Nobel La jeune Pakistanaise partage son prix avec un autre défenseur des enfants.

Articles en relation

Malala a passé son dernier jour au gymnase

Royaume Uni Vendredi, Malala Yousafzai, prix Nobel de la Paix, a vécu son dernier jour de lycéenne au Royaume-Uni, emballée à l'idée de poursuivre ses études à l'université. Plus...

Huit des dix suspects de l'agression de Malala acquittés

Pakistan Sur les dix hommes soupçonnés d'avoir voulu tuer le prix Nobel 2014 de la paix, Malala Yousafzai, huit ont été libérés. Plus...

Les agresseurs de Malala condamnés à perpétuité

Pakistan La prix Nobel de la paix avait échappé en 2012 à une tentative de meurtre des talibans alors qu'elle rentrait de l'école. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

L'actu croquée par nos dessinateurs, partie 4

«Christian Constantin dérape une fois de trop», paru le 23 septembre 2017.
(Image: Valott) Plus...