L'otage français Francis Collomp est libre

NigeriaLe président français François Hollande a annoncé dimanche la libération d'un otage français, Francis Collomp. Il était retenu au Nigeria depuis le 19 décembre 2012.

Francis Collomp, un ingénieur de 63 ans, avait été enlevé fin 2012 dans l'Etat de Katsina (nord du Nigeria) par une trentaine d'hommes armés, qui avaient tué deux gardes du corps et un voisin.

Francis Collomp, un ingénieur de 63 ans, avait été enlevé fin 2012 dans l'Etat de Katsina (nord du Nigeria) par une trentaine d'hommes armés, qui avaient tué deux gardes du corps et un voisin. Image: AFP

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Selon une source proche du dossier, François Collomp a profité d'une opération de l'armée nigériane contre le groupe islamiste qui le détenait dans le nord du pays pour s'évader.

Le président français a exprimé «toute sa gratitude aux autorités du Nigeria (...) pour l'action décisive qui a été la leur», indique de son côté un communiqué de l'Elysée. Il a demandé à son ministre des Affaires étrangères Laurent Fabius «de se rendre immédiatement au Nigeria pour accueillir Francis Collomp».

François Hollande se trouvait à bord de l'avion qui l'emmenait pour une visite d'Etat en Israël lorsqu'il a annoncé la nouvelle. Laurent Fabius, qui l'accompagnait, devra donc rapidement quitter Israël pour Abuja.

Porte pas fermée

Une source proche des milieux diplomatiques à Lagos a indiqué que Francis Collomp «a été libéré à Zaria (dans l'Etat de Kaduna, nord du Nigeria). Il est actuellement à Kaduna».

Francis Collomp s'est enfui pendant un échange de tirs entre l'armée nigériane et des membres du groupe qui le détenait, la porte de sa cellule n'étant pas fermée, a indiqué la source française.

«Il a couru et s'est réfugié dans un poste de police», a-t-on poursuivi. Une autre source proche du dossier a précisé que ce poste de police était à Kaduna.

«J'ai appris cette nouvelle de la bouche du président qui m'a appelé de son avion. C'est un immense soulagement», a réagi Denis Collomp, le frère de l'otage libéré.

Boko Haram

Francis Collomp, ingénieur en électricité de 63 ans travaillant pour la société française Vergnet, avait été enlevé dans l'Etat de Katsina (nord du Nigeria) par des hommes armés, qui avaient tué deux gardes du corps et un voisin. Ansaru, un groupe islamiste probablement lié au groupe nigérian Boko Haram, avait revendiqué le rapt, invoquant notamment le rôle de la France au Mali.

Boko Haram a affirmé vendredi détenir le prêtre catholique français Georges Vandenbeusch, enlevé dans la nuit de mercredi à jeudi par des hommes armés dans le nord du Cameroun, près de la frontière avec le Nigeria.

François Hollande a jugé vendredi que le religieux avait «sûrement été emmené vers le Nigerai», estimant que la France payait à nouveau le prix de son intervention militaire au Mali.

Saluant «avec joie» la libération de Francis Collomp, le président français a toutefois souligné: «Cette nouvelle tant attendue ne nous fait pas oublier que sept de nos compatriotes sont encore retenus en otage en Syrie, au Mali et au Nigeria». (afp/nxp)

Créé: 17.11.2013, 12h32

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.