Passer au contenu principal

SoudanLe parti de Béchir dénonce un «gouvernement illégal»

Le président déchu Béchir avait été destitué par l'armée en avril dernier, après 30 ans de pouvoir sans partage sur le pays.

Omar el-Béchir, arrivé au pouvoir en 1989 par un coup d'Etat soutenu par les islamistes, a dirigé le Soudan d'une main de fer pendant 30 ans. (Photo d'archives)
Omar el-Béchir, arrivé au pouvoir en 1989 par un coup d'Etat soutenu par les islamistes, a dirigé le Soudan d'une main de fer pendant 30 ans. (Photo d'archives)
AFP

Le parti du président soudanais déchu Omar el-Béchir a dénoncé vendredi un «gouvernement illégal», accusant les autorités de transition de l'avoir dissous et de vouloir confisquer ses biens pour résoudre la crise économique.

«L'idée de compter sur les biens du parti, si tant est qu'il y en ait, n'est rien d'autre qu'un scandale moral, une faillite intellectuelle et un échec total du gouvernement illégal», a écrit le Parti du Congrès national (NCP) sur sa page Facebook.

Le parti n'est «gêné par aucune loi ou décision prise contre lui puisque le NCP est un parti fort et ses idées l'emporteront», a-t-il ajouté.

Biens confisqués

Jeudi, le Conseil souverain et le gouvernement du Premier ministre Abdallah Hamdok ont adopté une loi proclamant «le Parti du Congrès national est dissous» et que tous ses biens sont confisqués.

«Aucun symbole du régime ou du parti n'est autorisé à s'engager dans quelque activité politique que ce soit pendant dix ans», ajoute le texte, intitulé «démantèlement du régime du 30 juin 1989», date à laquelle Omar el-Béchir a pris le pouvoir par un coup d'Etat soutenu par les islamistes.

Omar el-Béchir a dirigé le Soudan d'une main de fer pendant 30 ans. Destitué par l'armée le 11 avril après des mois d'un mouvement de contestation populaire inédite, il est actuellement emprisonné à Khartoum et le verdict de son procès pour corruption est attendu le 14 décembre.

ats

Cet article a été automatiquement importé de notre ancien système de gestion de contenu vers notre nouveau site web. Il est possible qu'il comporte quelques erreurs de mise en page. Veuillez-nous signaler toute erreur à community-feedback@tamedia.ch. Nous vous remercions de votre compréhension et votre collaboration.