Sarkozy critique l'opération de la France au Mali

FranceL'ancien président français critique l'opération de la France au Mali, affirmant qu'«on ne va jamais dans un pays qui n'a pas de gouvernement», selon des propos rapportés par l'hebdomadaire Valeurs actuelles.

Les propos de Nicolas Sarkozy sur l'intervention au Mali ont été qualifiés d'«irresponsables» par le premier secrétaire du Parti socialiste.

Les propos de Nicolas Sarkozy sur l'intervention au Mali ont été qualifiés d'«irresponsables» par le premier secrétaire du Parti socialiste. Image: AFP

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

L'ancien président français a contesté l'intervention française au Mali décidée par François Hollande.

«Que fait-on là-bas?» au Mali, «sinon soutenir des putschistes et tenter de contrôler un territoire trois fois grand comme la France avec 4000 hommes», affirme Nicolas Sarkozy.

«La règle, c'est qu'on ne va jamais dans un pays qui n'a pas de gouvernement», ajoute l'ancien chef de l'Etat.

Harlem Désir, premier secrétaire du Parti socialiste, a «condamné», dans un communiqué, ces propos qualifiés d'«irresponsables» et «d’autant plus déplacés que nos soldats risquent chaque jour leur vie».

Il a réaffirmé la nécessité d'une «unité nationale» autour de l'opération au Mali déclenchée le 11 janvier par François Hollande, faisant remarquer que Nicolas Sarkozy était «à l'inverse de sa famille politique, le premier responsable à contester le principe même de cette intervention qui est menée avec le soutien de la Cédéao, de l'Union Africaine et de l'Union européenne dans le cadre du droit international».

Elections avant l'été?

Le Mali compte actuellement un président par intérim entouré d'un gouvernement de transition. Le pays s'est doté fin janvier d'une feuille de route politique - votée par l'Assemblée nationale - qui prévoit des élections générales à une date non fixée.

Le président malien par intérim, Dioncounda Traoré, avait affirmé fin janvier qu'il espérait pouvoir organiser les élections avant le 31 juillet, alors que les armées malienne, française et de plusieurs pays africains sont engagées depuis mi-janvier dans des opérations pour reconquérir le nord du pays, tombé en 2012 aux mains de groupes islamistes armés. (afp/nxp)

Créé: 06.03.2013, 20h21

Articles en relation

Un soldat français tué dans «l'un des combats les plus violents»

Guerre au Mali Un soldat français a été tué dans de très violents combats dans le massif des Ifoghas, où seraient détenus des otages français, dont le sort fait du coup office de nouvelles inquiétudes. Plus...

La mort d'Abou Zeid est confirmée

Mali La mort d'Abdelhamid Abou Zeid, un des chefs au Mali d'Al-Qaïda au Maghreb islamique (Aqmi), semblait se confirmer lundi. Celle d'un autre dirigeant jihadiste, Mokhtar Belmokhtar, restait beaucoup plus incertaine. Plus...

Le chef djihadiste Abou Zeid a été abattu

Mali Le président tchadien Idriss Déby a annoncé vendredi soir la mort de l'Algérien Abdelhamid Abou Zeid, l'un des principaux chefs d'Al-Qaïda au Maghreb islamique (Aqmi), lors de combats au nord du Mali le 22 février. Plus...

Les combats sont loin d'être terminés au Mali

Mali Les combats de vendredi dans le nord du Mali ont tué 23 soldats tchadiens et 93 islamistes armés, selon un bilan revu à la hausse. Plus...

La France pourrait retirer ses soldats du Mali en mars

Opération Serval François Hollande a confirmé mercredi que la France pourrait commencer à retirer ses soldats du Mali courant mars «si tout se passe comme prévu», a déclaré la porte-parole du gouvernement. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.