Passer au contenu principal

Le Soudan du Sud sombre dans l'horreur

Menace de famine, massacres, choléra, rien n’épargne la population du plus jeune pays du monde, qui fêtera ses 4 ans le 9 juillet.

L’Unicef dénonce que plus de 13?000 mineurs ont été enrôlés de force dans les deux camps.
L’Unicef dénonce que plus de 13?000 mineurs ont été enrôlés de force dans les deux camps.
AFP

Ravagé par une atroce guerre civile, menacé par une famine de grande ampleur, frappé par le choléra, le Soudan du Sud ne cesse de sombrer, alors qu’il s’apprête à fêter ses 4?ans d’existence le 9 juillet.

«Près de 4,6 millions de personnes souffrent de faim aiguë et sont menacées par la famine», affirme Elisabeth Byrs, porte-parole du Programme alimentaire mondial des Nations Unies (PAM), à Genève. Soit 40% de la population de la plus jeune nation du monde. La situation est d’autant plus dramatique que l’acheminement de nourriture vers les personnes dans le besoin est extrêmement dangereux à cause de la guerre civile, qui déchire notamment les Etats du Jonglei, du Nil Supérieur et d’Unité. Mais il est aussi logistiquement très lourd en raison de la saison des pluies qui rend inaccessible par route une grande partie du pays.

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.