Splendeur, déchéance et rédemption d’une tour iconique

Par monde et par VaudMétaphore de la société sud-africaine, la tour Ponte City symbolise à elle seule les rêves utopistes mais aussi les pires cauchemars de l’histoire contemporaine de Johannesburg.

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Au centre de Johannesburg, le quartier de Hillbrow, redouté pour son insécurité et sa pauvreté, n’invite pas à la fête. Pas plus que son gratte-ciel cylindrique à l’architecture brutaliste où la rudesse et le gris triste du béton dominent. Pourtant l’ambiance semble plutôt gaie et détendue au pied de la tour Ponte City où nous attend Gilbert Mwape, un guide de la fondation Dlala Nje, entreprise sociale qui propose des visites de ce bâtiment hors du commun, l’un des plus hauts d’Afrique avec ses 173 mètres. Des enfants font du skate sur le parking, d’autres jouent au foot dans l’herbe, à l’ombre de l’édifice.


A lire: Un tour du monde en 41 portraits


Passés les sévères contrôles de sécurité, la visite peut commencer. Gilbert veut nous emmener au 53e étage de la tour, qui en compte 54. Ce sera après avoir aidé des nouveaux locataires à transporter un gros canapé. Serrés comme des sardines dans l’ascenseur, c’est en sueur que nous finirons par franchir le seuil d’un local qui surplombe toute la ville et ses environs. La vue est à couper le souffle. Dominer Johannesburg, capitale économique de l’Afrique du Sud, c’était précisément l’idée caressée par le régime raciste de l’apartheid en place lors de sa construction en 1975. Les luxueux appartements de ce symbole de réussite et de prospérité du système ségrégationniste sont destinés à de riches Blancs qui y vivront en vase clos. Avec ses commerces, ses cafés et sa piscine, la tour est conçue pour permettre à ses habitants de ne pas mettre le nez dehors.

Utopie ou cauchemar architectural? Le projet ne durera pas. Les émeutes de Soweto en 1976 signent le déclin de l’édifice, les Blancs désertent l’endroit et la tour se transforme en bidonville où s’entassent plus de 10 000 personnes au lieu des 2500 prévues. Lieu de déchéance sociale, centre d’activités du crime organisé, la vie y devient infernale et extrêmement dangereuse. Les ordures s’accumulent jusqu’au cinquième étage dans la cour intérieure du bâtiment. L’organisation de la Coupe du monde de foot en 2010 change la donne. Des promoteurs investissent dans la rénovation du bâtiment devenu la honte du pays. Mais en 2008, alors que les travaux sont à demi achevés, tout s’effondre à nouveau suite à la crise financière. Il faudra encore attendre plusieurs années pour que la réhabilitation du gratte-ciel devienne réalité.

Aujourd’hui l’atmosphère s’est détendue, de nombreuses familles ont réinvesti les 450 appartements et les espaces communs. Cours de fitness, salle de jeux destinée aux enfants, ce lieu chargé d’histoire est animé d’une nouvelle vie. La visite terminée, Gilbert retourne chez lui, de l’autre côté de la ville. Pourquoi n’habite-t-il pas Ponte City? La liste d’attente pour un appartement dans la tour est beaucoup trop longue.

Créé: 29.07.2018, 08h38

Infos pratiques

Fondation Dlala Nje

L’argent des visites guidées permet d’organiser des activités culturelles, éducatives et sportives pour les enfants de la tour. www.dlalanje.org

Par monde et par Vaud

41 portraits de Vaudois autour du globe

41 portraits de Vaudois autour du globe La rédaction de «24heures» vous propose un périple haut en couleur à la rencontre de Vaudoises et de Vaudois qui se sont investis loin du pays.

Articles en relation

Les caboclos, grands oubliés de l’éden amazonien

Par monde et par Vaud À Novo Airão, sur la rive droite du rio Negro brésilien, la population survit dans des conditions souvent précaires, faute de formation et d’emplois fixes. Plus...

À bord de l’arche de Noé de la jungle

Par monde et par Vaud En Équateur, une fondation créée par deux Vaudois se mobilise et se bat pour préserver la biodiversité. Plus...

Paid Post

CallDoc, assuré malin et flexible
Bénéficiez de consultations médicales 24h/24, 7j/7 et faites des économies! Profitez du rabais de prime sur l’assurance-maladie de base. Demandez une offre maintenant.

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.