L'Union Africaine déploie des militaires au Burundi

Crise politiqueAlors que l'annonce des résultats de la présidentielle controversée est prévue vendredi, l'Union Africaine va déployer des soldats au Burundi.

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

L'Union Africaine (UA) a annoncé mercredi 22 juillet le déploiement de militaires et d'observateurs des droits de l'Homme au Burundi. Ce déploiement «vise à prévenir une escalade de la violence au Burundi, ainsi qu'à faciliter l'aboutissement des efforts de règlement de la grave crise que connait le pays», précise un communiqué de l'Union Africaine.

Les experts militaires seront chargés de vérifier «le processus de désarmement des milices et autres groupes armés», ajoute le texte.

Un climat de terreur

Les Imbonerakure, membres de la Ligue de jeunesse du parti au pouvoir qui ont entretenu un climat de terreur avant les élections sont notamment considérés comme une «milice» par les Nations Unies.

Aucun détail n'a été donné quant au nombre ou l'origine des observateurs qui seront déployés. L'UA n'avait envoyé personne pour superviser l'élection et avait appelé au report de celle-ci.

La candidature de M. Nkurunziza à un troisième mandat, dénoncée par l'opposition, a plongé depuis fin avril le Burundi dans une profonde crise politique, émaillée de violences qui ont fait plus de 80 morts et poussé quelque 160'000 Burundais à fuir leur pays.

Nkurunziza assuré d'être élu au premier tour

Dans le communiqué, la présidente de la commission de l'UA, Nkosazana Dlamini-Zuma appelle «tous les acteurs burundais» à apporter «leur entière coopération à l'équipe des observateurs» et précise que seul «le dialogue et le consensus», permettront de résoudre la crise.

Le résultat du scrutin, boycotté par l'opposition et condamné par la communauté internationale, devrait être annoncé vendredi après-midi, selon la commission électorale nationale indépendante burundaise.

La participation devrait s'établir "à entre 70 et 80%, dans les mêmes proportions que les scrutins précédents", les législatives et communales couplées du 29 juin où elle avait atteint 74,32%, a indiqué M. Ntahorwamiye. "Il s'agit d'une estimation basée sur les informations" reçues des provinces, a-t-il précisé.

Selon des projections effectuées par la radio-télévision nationale du Burundi (RTNB), le président Pierre Nkurunziza, qui briguait un troisième mandat controversé, est assuré d'être élu au premier tour.

La victoire de M. Nkurunziza, élu en 2005 et réélu en 2010 - était annoncée, l'opposition ayant boycotté le scrutin, comme elle avait déjà refusé de prendre part aux législatives et communales, dénonçant une "mascarade" et un "forcing électoral" du camp présidentiel.

( /afp/nxp)

Créé: 22.07.2015, 17h06

Articles en relation

Un scrutin gouvernemental sous tension

Burundi Les élections présidentielles au Burundi connaissent une faible participation et attisent les critiques internationales. Plus...

La menace d'une guerre civile plane sur la présidentielle

Burundi Des violences ont éclatées à l'ouverture des bureaux de vote dans la capitale burundaise. Deux morts sont pour l’instant à déplorer. Plus...

Le Burundi se rend aux urnes la peur au ventre

Élection La réélection de Pierre Nkurunziza ne fait pas de doute. Mais la répression contre l’opposition alimente les craintes. Reportage. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.