Passer au contenu principal

Vives tensions au Burkina Faso après le coup d’Etat

Tandis que les putschistes tentent d’asseoir leur pouvoir, les manifestations se multiplient

Des manifestants à Ouagadougou.
Des manifestants à Ouagadougou.

Le Burkina Faso était en ébullition vendredi, au lendemain de la prise de pouvoir du général Gilbert Diendéré. Alors que le chef des putschistes et ancien bras droit de l’ex-président Blaise Compaoré, tentait d’asseoir son pouvoir et s’entretenait avec les présidents sénégalais Macky Sall et béninois Thomas Boni Yayi, les protestations contre le coup d’Etat se multipliaient à travers le pays.

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.